Mercier & Anjou

Un sous-sol aux effluves sucrés

Un sous-sol aux effluves sucrés
Photo: (Photo: Flambeau de l'Est – Delphine Bergeron)

La production est à son plein régime dans l’atelier de confection de chocolats artisanaux DouceSœur. Cette entreprise familiale de Tétreaultville prépare des milliers d’animaux à partir de cacao transformé dans la tradition belge.

En affaires depuis 12 ans, les sœurs Desrosiers fabriquent et conçoivent des produits de chocolats fins dans leur sous-sol de la rue Des Ormeaux, à deux pas de Sherbrooke.

«Le nom DouceSoeur c’est parce que je fais ça avec ma soeur, et c’est moi la douce.»

—Monique Desrosiers, copropriétaire de DouceSoeur

Sous l’enseigne discrète, lapins et poules en chocolat sont moulés à la main par le mari de Monique, avec minutie.

Tous les sens sont stimulés. L’odeur raffinée de chocolat met l’eau à la bouche. «On ne le sent plus!» s’exclame Monique.

«On a commencé en essayant de ne pas copier les autres», explique Monique en présentant son premier produit, un bouquet de chocolats présenté comme un bouquet de fleurs.

Les soeurs Desrosiers font rouler leur entreprise à petit volume. Leurs produits sont sollicités par des chaînes d’alimentation, mais elles souhaitent conserver leur image de marque artisanale en restant loin des grandes surfaces.

Elles ont récemment engagé un jeune pâtissier français, qui, elles l’espèrent, reprendra l’entreprise dans quelques années.

Les chocolats DouceSoeur sont fabriqués à partir d’un mélange de grains de cacao d’Amérique latine. Certains de leurs produits exploitent cependant des grains d’une même provenance, afin d’offrir à leurs clients une palette de goût variée.

Les chocolats des soeurs Desrosiers seront en vente aux Halles d’Anjou jusqu’au 20 avril.

Pour plus d’infos

doucesoeur.com