Mercier & Anjou

Plan d’action en sécurité urbaine: des mesures pour améliorer la sécurité et la qualité de vie des Angevins

Plan d’action en sécurité urbaine: des mesures pour améliorer la sécurité et la qualité de vie des Angevins
Photo: Archives Métro MédiaPlus d’un résident d’Anjou sur deux est issu directement de l’immigration, et 23% de la population y est âgée de plus de 65 ans, soit le ratio le plus élevé à Montréal. Tout un volet du nouveau Plan d’action en sécurité urbaine est consacré à l’amélioration des relations interculturelles et intergénérationnelles.

L’arrondissement d’Anjou créera sous peu un comité local en sécurité urbaine (CLSU) qui aura entre autres comme mandat d’assurer le suivi d’un plan d’action adopté lors du conseil d’Arrondissement du mois d’avril.

Le comité sera composé de représentants de l’administration angevine, ainsi que des représentants de différentes organisations locales.

Le Plan d’action en sécurité urbaine 2019-2021, le premier du genre à Anjou, prévoit de plus la mise en place d’un service d’intervenants de milieu qui patrouilleront dans les parcs et les centres de loisirs afin de promouvoir le civisme et désamorcer les conflits.

L’aménagement de places extérieures, dotées d’un signal wi-fi et animées par un intervenant de milieu à certaines périodes, est également à l’ordre du jour dans les secteurs de l’aréna Chaumont, du parc Des Roseraies et du parc Lucie-Bruneau.

Un travail collaboratif
Pour élaborer ce plan d’action, un diagnostic local de sécurité a d’abord été réalisé par le Centre international pour la prévention de la criminalité. Un groupe de discussion, composé d’intervenants des milieux communautaire, scolaire, institutionnel et municipal, a ensuite été créé pour alimenter la réflexion. Le poste de police de quartier 46 a aussi contribué, entre autres par la proposition d’actions préventives.

Le résultat de ces démarches s’articule en trois axes d’interventions, soient la prévention, l’amélioration des relations interculturelles et intergénérationnelles, et l’action concertée. C’est dans ce troisième volet que s’inscrit la création du CLSU.

« Le plan est très certainement ambitieux au regard des ressources financières dont nous disposons pour sa réalisation, y souligne le maire Luis Miranda. Sa mise en œuvre ne sera possible que grâce à la participation de partenaires dévoués qui partagent notre vision et qui, pour certains, agiront en tant que porteurs d’actions. »

Plusieurs organismes seront en effet sollicités pour la réalisation de la vingtaine d’initiatives prévues dans les deux prochaines années, dont une tournée annuelle dans les écoles pour sensibiliser les élèves au code de la sécurité routière, des propositions de projets de bénévolat aux jeunes âgés de 15 à 30 ans et la bonification de l’offre d’activités de loisirs. Le CLSU assurera la coordination des actions des différents intervenants.

Pour consulter le plan, visitez le site Internet de l’arrondissement d’Anjou à l’adresse ville.montreal.qc.ca/anjou

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Kevin

    « L’action concerté » ? Sans la collaboration de la Table de quartier locale ?!?