Mercier & Anjou

Une halte piétonnière sur la rue Bellerive pour 2020

Une halte piétonnière sur la rue Bellerive pour 2020
Photo: Archives Métro MédiaAncienne emprise du port de Montréal, le parc de la promenade Bellerive est devenu au fil des ans un joyau de Mercier-Est, visité chaque année par plus de 90 000 visiteurs

Le tronçon de la rue Bellerive entre les rues Baldwin et Des Ormeaux sera transformé en espace piétonnier public. Les travaux, réalisés dans le cadre du Programme de rues piétonnes et partagées de la ville de Montréal, se dérouleront en 2020.

Le projet de Halte Bellerive permettra de lier les parcs Pierre-Tétreault et de la Promenade-Bellerive, et conservera l’emprise actuelle de la Route verte. Tout l’espace sera réservé aux piétons et aux cyclistes.

« On veut entre autres améliorer l’accès aux berges et démocratiser l’accès à l’eau, explique le maire de l’arrondissement, Pierre Lessard-Blais. La Promenade-Bellerive, c’est vraiment un petit joyau dans l’est de l’île de Montréal. Éventuellement, on souhaite en faire une véritable destination récréonautique, et l’ajout d’un lien piéton est un premier pas dans cette direction. »

Les aménagements, d’abord transitoires mais appelés à devenir permanents, prévoient entre autres des aires de détente et de récréation.

Des kiosques multifonctionnels quatre saisons, pouvant servir notamment pour des services de restauration, des marchés éphémères ou des activités d’interprétation, seront installés, en plus de bancs et de tables à pique-nique. Du mobilier d’hébertisme, pour enfants et adultes, y trouveront également leur place.

L’implantation de mesures temporaires vise dans un premier lieu à tester la transformation de la rue en lieu de rencontre, avant la réalisation des aménagements permanents.

Des espaces publics en croissance
Trois autres projets ont également été retenus pour cette cinquième édition du programme montrélais, lancé en 2015. La rue Jean-Brillant, près de l’Université de Montréal, et la rue Island, dans le Sud-Ouest seront transformées en voies partagées, tout comme la section du boulevard Gouin comprise entre l’avenue Hamelin et la rue De Martigny, au cœur du village du Sault-au-Récollet.

« Le piéton est au cœur de nos priorités et nous souhaitons offrir aux Montréalaises et aux Montréalais un environnement sécuritaire, convivial et propice à la réappropriation de l’espace public », a affirmé M. Caldwell, responsable de l’urbanisme à la ville de Montréal et conseiller d’Hochelaga.

On retrouvait près d’une cinquantaine de rues piétonnes ou partagées sur le territoire montréalais avant le lancement du programme. Depuis, 19 projets dans 10 arrondissements ont été ou sont actuellement soutenus. Neuf de ces projets sont à l’étape de la conception ou de la bonification des aménagements temporaires et huit sont en cours d’élaboration des plans pour la réalisation permanente. Les projets sur la rue Stanislas, l’avenue Park Stanley et la Place Shamrock ont de leur côté été complétés.

Pour de l’information sur le Programme d’implantation de rues piétonnes et partagées, consultez le ville.montreal.qc.ca/ruespietonnes