Mercier & Anjou

CSPI : pas de journée pédagogique lors de la grève pour le climat

CSPI : pas de journée pédagogique lors de la grève pour le climat
Photo: Archives/MARTIN OUELLET-DIOTTE/AFPUne grande marche contre les changements climatiques est prévue à Montréal le 27 septembre.

Contrairement à la CSDM, la Commission scolaire de la Pointe-de-l’île (CSPI) ne va pas libérer ses élèves pour qu’ils puissent participer à la manifestation mondiale pour le climat, le 27 septembre.

La CSPI dit ne pas imiter la commission scolaire voisine en raison de sa « responsabilité d’assurer la sécurité de ses élèves lors de cette journée qui est officiellement une journée d’école. »

Il ne devrait donc pas y avoir de journée pédagogique pour les élèves de l’est de Montréal, à moins que les enseignants en fasse la demande selon les conditions prévues par leur convention collective.

Les écoles devront toutefois faire preuve de tolérance envers les écoliers qui souhaitent participer à la manifestation, « si leur absence est motivée par leurs parents ». Les membres du personnel pourront aussi s’absenter « conformément aux dispositions de leur convention collective. »

La CSPI a également « invité l’ensemble des écoles [de son secteur] à souligner cet événement au sein même de leur établissement en organisant une activité de sensibilisation et de mobilisation », afin de « faire du 27 septembre une journée spéciale, axée sur l’environnement »

« Dans le cadre de notre mission éducative et dans l’intérêt de l’ensemble de nos élèves et de tous les membres du personnel, nous sommes convaincus qu’il est de notre devoir d’agir au sein même de nos établissements pour sensibiliser les élèves à l’enjeu des changements climatiques et à l’urgence d’agir », ajoute la CSPI.

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) avait décrété une journée pédagogique le 27 septembre permettant ainsi à ses élèves d’avoir congé et de se rendre à cette marche.