Mercier & Anjou

Le projet d’agrandissement de l’école Saint-François-d’Assise inauguré

Le projet d’agrandissement de l’école Saint-François-d’Assise inauguré
L'agrandissement de l'école Saint-François-d'Assise a été inauguré vendredi matin en présences des élus et de la direction.

Après cinq ans de consultations et de travaux, le projet de rénovation et d’agrandissement chiffré à 12,4 M$ a été inaugurée à l’école Saint-François-d’Assise en présence du nouveau directeur, Patrick Laplante, et de la présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), Catherine Harel-Bourdon.

« Il y a presque cinq ans, la métamorphose de Saint-François-d’Assise n’était qu’un rêve », a déclaré l’ancienne directrice de l’école Lynn Mullins. En plus de ses sept nouvelles classes équipées de mobilier neuf, l’école compte maintenant deux nouveaux étages. Cet agrandissement a permis la modernisation de l’ensemble des classes et du service de garde, ainsi que le réaménagement de la bibliothèque, des espaces communs et de la cour d’école. L’école compte aussi un salon du personnel et des salles de bains rénovés.

Lumineuse, colorée et moderne, l’école Saint-François-d’Assise accueille depuis la rentrée ses élèves qui avaient été délocalisés dans un bâtiment de la rue Teck pour la durée des travaux. « Il y a eu de hauts et des bas, mais l’objectif a toujours été clair, soit récupérer notre école Saint-François-d’Assise 2.0, une belle bâtisse améliorée », a mentionné la directrice adjointe de la CSDM, Lucie Painchaud.

 

À la défense des commissions scolaires
En marge de l’inauguration de l’agrandissement de l’école Saint-François-d’Assise, Catherine Harel-Bourdon n’y est pas allé de main morte concernant l’importance des commissions et des élections scolaires. « Les commissaires sont au cœur de leur communauté, ils représentent les citoyens par territoire », a-t-elle plaidé.

 

Mardi dernier, le ministère de l’éducation a déposé un projet de loi proposant l’abolition des commissions et des élections scolaires. « C’est un enjeu important, car ce sont les représentations du territoire au conseil des commissions qui ont fait en sorte qu’on a pu aller de l’avant avec le projet de rénovation de l’école Saint-François-d’Assise », a soutenu Mme Harel-Bourdon.