Mercier & Anjou
15:26 23 janvier 2020 | mise à jour le: 10 mars 2020 à 11:48 temps de lecture: 4 minutes

Nouvelle mouture du projet immobilier de la cour de voirie Honoré-Beaugrand

Nouvelle mouture du projet immobilier de la cour de voirie Honoré-Beaugrand
Photo : Archives

Le promoteur du projet immobilier qui sera construit sur l’ancienne cour de voirie Honoré-Beaugrand propose de créer une zone commerciale plus grande que la mouture présentée en 2017.

Les premiers scénarios de redéveloppement du site avaient été élaborés en 2012 et la dernière mouture du projet avait été présentée cinq ans plus tard. Lors d’une assemblée publique tenue le 21 janvier à la mairie d’arrondissement, les modifications apportées par le promoteur ont été présentées.

En passant de 3 7000 pi2 à 40 000pi2, la superficie de l’espace commercial du projet est légèrement augmentée.

Selon Pierre Lessard-Blais, le projet immobilier aidera à la revitalisation commerciale des rues Hochelaga et des Ormeaux. «Ça va vraiment amener des familles et des centaines de citoyens à utiliser les commerces de proximité, pense-t-il. De cette manière-là, ça va renforcer la clientèle des commerces déjà présents et stimuler l’ouverture de nouveaux commerces, particulièrement l’épicerie grande surface prévue au rez-de-chaussée.»

La directrice générale de l’Association des commerçants de Tétreaultville Viviane Caron est du même avis. «C’est une belle opportunité d’avoir un aménagement qui convient à avoir une épicerie d’envergure, émet-elle. C’est sûr que c’est un projet qui est en cohérence avec les autres travaux qu’on fait pour la relance de du commerce dans Tétreaultville.»

Outre les commerces, ce projet immobilier prévoit 327 logements, dont 67 à vocation communautaire et sociale, répartis dans quatre bâtiments pouvant atteindre six étages.

Comme prévu en 2017, le projet compte 20% de logements sociaux et 29% de logements abordables, des chiffres «très rares» à Montréal, selon le maire de l’arrondissement Pierre Lessard-Blais.

«Partout dans l’arrondissement et à Montréal, on est dans une crise du logement, dit-il. Donc offrir 327 unités dont presque la moitié est soit sociale soit abordable, à moins d’un kilomètre d’une station de métro, c’est l’idéal pour le développement.»

Modifications

Une nouvelle implantation et un nouveau phasage ont été proposés.

«Il y a quelques différences, notamment au niveau de la configuration du terrain et la géométrie du lien vert, indique l’agent technique en urbanisme à l’arrondissement Sylvain Decoste. La première phase est toujours prévue et c’est toujours le bâtiment commercial et résidentiel qui va être construit en premier. »

La phase deux qui constitue le bâtiment regroupant le logement social et communautaire a été relocalisée sur un terrain de coin, érigé en mode isolé à l’écart de la partie commerciale du complexe domiciliaire.

À la phase trois, le bâtiment va être réunifié afin d’éliminer la problématique d’accès au bâtiment en arrière lot et de récupérer la surface en espace vert. «On va pouvoir créer un passage piéton qui va permettre aux gens de passer d’Hochelaga à Souligny sans passer par Honoré-Beaugrand», explique M. Lessard-Blais.

La phase quatre comprend toujours le bâtiment privé.

Inquiétudes des citoyens

Lors de l’assemblée publique du 21 janvier, plusieurs citoyens sont venus exprimer leurs inquiétudes face aux inconvénients que pourrait engendrer le projet.

La plupart se sont prononcés sur l’augmentation de la circulation dans le secteur déjà achalandé. «On se demande vraiment comment on va faire avec les camions de livraison ? Comment on va faire avec le trafic additionnel ? », a questionné Diane Robillard, résidante de la rue Honoré-Beaugrand.

Les manœuvres des camions de livraison risquent d’altérer la circulation sur la rue, ajoutent certains résidents. «Même si le camion entre et sort de l’avant lors de sa livraison, celui qui descend vers le Sud va devoir arrêter le trafic dans la voie montant vers le Nord pour pouvoir rentrer… La même chose quand il va en sortir», explique la citoyenne Suzanne Bonneau au micro.

Beaucoup se sont entendus pour améliorer l’intersection des rues Souligny et Honoré-Beaugrand. L’idée de l’ajout d’un feu de circulation a été évoquée plusieurs fois.

S’il n’y a aucune opposition citoyenne au projet, la première pelletée de terre est prévue pour le mois de septembre, assure Pierre Lessard-Blais.

Articles similaires