Mercier & Anjou
14:25 10 mars 2020 | mise à jour le: 10 mars 2020 à 14:57 temps de lecture: 3 minutes

Adoption du projet domiciliaire Honoré-Beaugrand

Adoption du projet domiciliaire Honoré-Beaugrand
Photo: Naomie GelperPour qu’un scrutin référendaire soit tenu il faut que le registre atteigne 55 signatures des personnes habiles à voter.

Les élus de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve ont adopté la résolution autorisant le projet domiciliaire qui devrait être construit sur l’ancienne cour de voirie Honoré-Beaugrand. Toutefois, un registre référendaire sera tenu dans les 45 prochains jours.

Le projet immobilier prévoit la construction de 327 logements, dont 67 à vocation communautaire et sociale, répartis dans quatre bâtiments pouvant atteindre six étages, ainsi qu’une épicerie d’une superficie de 40000 pi2. Les élus de l’arrondissement ont procédé à la troisième et dernière lecture du projet lors de la séance du conseil d’arrondissement, tenue lundi soir. 

Comme prévu en 2017, le projet compte 20% de logements sociaux et 29% de logements abordables. «On a vraiment travaillé fort, notre administration et la précédente, pour faire de ce projet un projet exemplaire de mixité et de densité», a déclaré la conseillère municipale du district de Maisonneuve-Longue-Pointe Laurence Lavigne-Lalonde.

Le futur développement immobilier contribuera grandement à la revitalisation du quartier et plus particulièrement de la rue Hochelaga, affirme le maire d’arrondissement Pierre Lessard-Blais. «Ça va amener des familles et des centaines de citoyens à utiliser les commerces de proximité. Ça va renforcer la clientèle des commerces déjà présents et stimuler l’ouverture de nouveaux commerces, particulièrement l’épicerie grande surface prévue au rez-de-chaussée.»

Les premiers scénarios de redéveloppement du site avaient été élaborés en 2012. Une première lecture du projet avait été faite au conseil d’arrondissement, le 2 décembre dernier.

Demandes de modifications

Alors que certains citoyens voient d’un bon œil ce nouveau développement, d’autres s’opposent au projet résidentiel. Le nombre requis de 12 signatures a été atteint pour entamer la première étape du processus référendaire.

Selon la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités, l’arrondissement dispose de 45 jours pour tenir un registre. Un avis public sera diffusé sur le site internet de l’arrondissement dans les prochains jours.

Pour qu’un scrutin référendaire soit tenu il faut que le registre atteigne 55 signatures des personnes habiles à voter. 

Le président du Collectif en environnement de Mercier-Est (CEM-E) Raymond Moquin s’est présenté lundi soir au conseil pour exprimer ses préoccupations. Il estime que sous sa forme actuelle, le projet de développement entraînera des problèmes majeurs de fluidité de la circulation et de sécurité à l’intersection des rues Honoré-Beaugrand et Hochelaga.

Selon le CEM-E, l’entrée de commerce prévue sur la rue Honoré-Beaugrand engendrera plus de congestion. «Depuis plus de deux ans, le CEM-E intervient dans ce dossier en demandant des modifications au projet, notamment la relocalisation de l’entrée principale. Il reçoit une fin de non-recevoir à ses demandes», a déclaré M. Moquin.

Pour Pierre Lessard-Blais, il est «hors de question» d’amener l’entrée du stationnement sur la rue Hochelaga. «Ce qu’on souhaite, c’est qu’il y est des gens qui marchent sur la rue Hochelaga. On y va pour la sécurité des piétons et une trame commerciale interessante. À choisir entre la sécurité et la fluidité, le choix est clair», a-t-il répondu.

Lors de l’assemblée publique du 21 janvier, plusieurs citoyens sont venus exprimer leurs inquiétudes face aux inconvénients que pourrait engendrer le projet, notamment l’augmentation de la circulation dans ce secteur déjà achalandé.

Articles similaires