Mercier & Anjou
11:57 2 avril 2020 | mise à jour le: 2 avril 2020 à 11:57 temps de lecture: 3 minutes

L’achat local, une priorité en temps de crise martèlent des élus de l’Est

L’achat local, une priorité en temps de crise martèlent des élus de l’Est
Photo: Facebook

Trois députés de l’est de Montréal répondent à l’appel du premier ministre en lançant des initiatives pour promouvoir l’achat local. L’objectif est d’utiliser les réseaux sociaux pour simplifier les échanges entre consommateurs, entreprises et organismes.

Les députés Richard Campeau, Chantal Rouleau et Marc Tanguay ont démarré deux groupes sur Facebook pour promouvoir les marchands des secteurs de Mercier, Pointe-aux-Trembles et Rivière-des-Prairies.

«L’initiative est née d’une collaboration avec le gouvernement, mais c’est un mouvement qui vient d’avantage de l’Assemblée nationale», explique Marc Tanguay, député libéral de LaFontaine.

Ce dernier a lancé la page Achat Local/La Fontaine. Celle-ci devrait permettre aux citoyens de découvrir les commerces, les entreprises et les artisans qui sont toujours en affaires près de chez eux. Les entrepreneurs peuvent y accéder afin de promouvoir leurs services et interagir avec des consommateurs.

De l’Outaouais à la Beauce, en passant par Granby et Laval, des pages du même genre fleurissent sur les réseaux sociaux. De nombreux élus de l’Assemblée nationale du Québec ont ainsi entendu l’appel de François Legault pour soutenir les entreprises de la province.

«Aujourd’hui, l’achat local est une priorité, martèle M. Tanguay. Avec la crise de la COVID-19, ça va être difficile économiquement, alors ça devient essentiel pour notre économie du Québec de soutenir nos entreprises».

Richard Campeau, député caquiste de Bourget, abonde dans le même sens.

«En ce moment, il n’y a pas de meilleure raison pour soutenir l’achat local; nos marchands en arrachent», soutient-il.

Sa page Achat Local est partagée avec Chantal Rouleau, ministre et députée de Pointe-aux-Trembles.

Cette dernière affirme que «des liens se créent déjà entre commerçants, ça amène une nouvelle forme de collaboration et de solidarité». Elle souhaite que ces gestes d’entraide aident les entreprises à passer à travers la crise.

«Il faut maintenir notre économie et penser à sa relance lorsque cette pandémie sera derrière nous.»

–  Chantal Rouleau.

Un coup de pouce pour les entreprises

Carmine Anoia, propriétaire du restaurant Kitchen 73 dans Rivière-des-Prairies, salue le geste du député Marc Tanguay. Il estime que c’est «important d’avoir le soutien de ses élus» pendant cette période.

Du côté de Pointe-aux-Trembles, Guylaine Desrosiers, propriétaire de la boutique Les Gourmandises d’Elly, juge également que l’initiative est «une bonne idée, même si la promotion du commerce local devrait toujours être là». Si elle n’a pas encore eu le temps d’aller voir la page Achat Local Pointe-aux-Trembles – Bourget, un citoyen du quartier a déjà fait la promotion de son commerce.

Lancées il y a moins d’une semaine, les deux pages ont déjà des plusieurs centaines d’abonnés.

«On ne cherche pas à avoir des millions de personnes, juste les bonnes personnes», juge M. Campeau.

Le député caquiste espère que la crise que l’on vit actuellement va «amener une réflexion sur la consommation locale» qui pourra ainsi faire vivre le groupe au-delà du coronavirus.

À retrouver sur Facebook

Articles similaires