Mercier & Anjou
10:33 4 août 2020 | mise à jour le: 5 août 2020 à 09:38 temps de lecture: 3 minutes

Tina Sebti: ses valeurs au cœur de son entreprise

Tina Sebti: ses valeurs au cœur de son entreprise
Photo: Naomie Gelper/MétroTina Sebti, membre du Groupe des trente, réside à Anjou.

Au sein du Groupe des Trente, l’entrepreneure Tina Sebti désire faire la promotion de la diversité tout en étant un modèle motivant et inspirant pour les jeunes.

Le Groupe des Trente est une initiative de Concertation Montréal créée dans le cadre de Leadership Montréal. Le groupe réunit et fait la promotion de 30 ambassadeurs de la diversité qui contribuent à l’enrichissement de conseils d’administration et qui incitent d’autres personnes à suivre leurs pas.

D’origine algérienne, Tina Sebti a déménagé à Montréal à l’âge de deux ans. Aujourd’hui résidente d’Anjou, la jeune femme veut démontrer aux jeunes issus de la diversité qu’il est possible de réussir malgré les obstacles qu’ils peuvent rencontrer en chemin.

«J’ai eu un bel encadrement, mais en grandissant j’ai remarqué que peut-être d’autres jeunes n’avaient pas le même environnement que moi», explique Tina Sebti.

En soumettant sa candidature à la deuxième cohorte du Groupe des Trente, elle voyait là l’opportunité d’être une source d’inspiration pour d’autres. «Je me suis dit qu’en voyant mon profil et ce que j’ai accompli avant l’âge de trente ans, des jeunes vont s’en inspirer et vouloir faire la même chose», émet Mme Sebti.

Une entreprise pour les mamans

Bachelière en administration des affaires de HEC Montréal, Tina Sebti a cumulé plusieurs années d’expériences de travail dans des domaines aussi variés que la gestion de projets, événementiel, l’enseignement et la politique avant de fonder sa propre entreprise.

Celle qui se décrit comme une «abeille qui butine» a toujours senti qu’elle serait entrepreneure. C’est en 2019 qu’elle se lance en affaires avec l’entreprise MABY, un abonnement annuel à des boîtes personnalisées pour maman et bébé.

«On sélectionne des produits de haute qualité dont la moitié est pour la mère, et l’autre moitié pour son enfant âgé entre 0 et 5 ans, résume Tina Sebti. Ce sont principalement des marques canadiennes, éco responsables et équitables qui sont mises de l’avant.»

Selon la jeune femme, les mamans canadiennes sont «moins bien servies» par les différentes entreprises d’ici. «Je suis convaincue qu’en prenant soin des mamans aujourd’hui, en réalité on prend soin de leurs enfants, et donc des adultes de demain», dit-elle.

Philanthropie

L’entrepreneuse a adopté, pour son entreprise, le modèle 1%.  «On va avoir des impacts sociaux dans la société en remettant 1% de nos profits à un organisme sans but lucratif canadien, 1% de nos produits à des encans silencieux ou des levées de fonds et finalement en consacrant 1% du temps des ressources humaines au bénévolat», explique Tina Sebti.

Celle qui a commencé son expérience philanthropique à l’âge 17 ans n’a jamais arrêté de faire du bénévolat depuis.

«Ça m’a apporté énormément d’un point de vue personnel et professionnel. On apprend des choses qu’on aurait pas apprises à l’école», pense Mme Sebti.

Articles similaires