Hochelaga-Maisonneuve
17:14 10 septembre 2020 | mise à jour le: 17 septembre 2020 à 16:37 temps de lecture: 4 minutes

Port de Montréal: Le Bloc québécois propose des mesures pour l’électrification des camions

Port de Montréal: Le Bloc québécois propose des mesures pour l’électrification des camions
Photo: Naomie Gelper/MétroLe porte-parole officiel du Bloc québécois en matière de transports, d’infrastructures et collectivités, Xavier Barsalou-Duval, le député de la Pointe-de-l’île, Mario Beaulieu, et le gestionnaire de compte de la compagnie Électrique Lion, Pier-Luc Laurin.

Le député de la Pointe-de-l’île, Mario Beaulieu, a présenté jeudi ses propositions pour l’électrification des camions dans le port de Montréal lesquels figureront dans le plan de relance économique du Bloc québécois qui doit être dévoilé la semaine prochaine.

Selon Mario Beaulieu, l’électrification des camions serait un point de départ pour améliorer la qualité de l’air et diminuer le bruit dans la Pointe-de-l’île, deux des préoccupations majeurs des résidents du secteurs.

Présentement, la majorité des camions du port ont un moteur au diésel. Seulement quelques camions de factage qui transportent des conteneurs à l’intérieur du port sont en train d’être électrifiés.

Propositions

Pour faciliter la transition vers les camions électriques, le député du Bloc québécois propose de mettre en place des incitatifs fiscaux, comme ceux instaurés pour l’automobile électrique.

«Il y a déjà des incitatifs pour les camions lourds et l’électrification de la part du gouvernement du Québec. Ce serait simplement normal que le gouvernement fédéral fasse sa part», a déclaré M. Beaulieu.

Le député suggère également d’offrir la priorité d’accès vers les terminaux et la gratuité aux camions électriques.

«Il y aurait une tarification qui pourrait être mise en place pour l’entrée des camions diesel qui sont plus polluants. Cette tarification pourrait augmenter avec les années», a-t-il ajouté.

Le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères et porte-parole officiel du Bloc québécois en matière de transports, d’infrastructures et collectivités, Xavier Barsalou-Duval pense que l’électrification des camions pourrait être aussi bénéfique d’un point de vue économique.

«Au Québec, on a une expertise et des connaissances dont on peut bénéficier, a-t-il souligné. Avec des politiques comme ça, ça nous donnerait des retombées économiques intéressantes pour l’ensemble de la province.»

Les députés du Bloc québécois espèrent que le premier ministre Justin Trudeau sera ouvert à leurs demandes, mais ils restent confiants. «On va faire pression sur le gouvernement. Souvent, quand on a une bonne idée, les libéraux la prenne. On les invite à le faire», a affirmé Mario Beaulieu.

La députée d’Hochelaga «surprise»

La députée libérale de Hochelaga, Soraya Martinez Ferrada, s’est dite «surprise» des propositions du Bloc québécois.

«Depuis 2015, notre gouvernement a fait beaucoup d’investissements dans l’électrification des transports, notamment sur la question de l’électrification des véhicules résidentiels, a-t-elle déclaré. Le Bloc tente de faire une récupération politique d’enjeux environnementaux sur lesquels on travaille depuis des années.»

Bien que son gouvernement soit favorable à l’électrification des transports, Mme Martinez Ferrada indique que la technologie pour un réseau commercial routier électrifié n’est pas tout à fait développée. «Actuellement, la technologie en transport routier ne permet pas de faire des longues distances et étant donné le poids des matériaux transportés, ça prend des batteries immenses», a souligné la députée.

Réaction de l’Administration portuaire

Appelée à réagir, l’Adminsitration portuaire de Montréal (AdM) indique qu’elle ne peut se prononcer sur la faisabilité des propositions, car de nombreux acteurs sont concernés.

«Cela dit, un virage important vers des technologies plus vertes est déjà entamé par la communauté portuaire depuis plusieurs années, comme par exemple l’électrification d’équipements de terminaux tels que les grues portiques et les tours pour le branchement des conteneurs réfrigérés, ainsi que l’électrification disponible à quai pour les navires de croisière et les navires hivernants», a tenu à préciser la directrice des communications de l’AdM.

2500

Chaque jour, 2500 camions transitent au port de Montréal. Ce nombre devrait s’élever à 3900 avec l’expansion du port.

Articles similaires