Mercier & Anjou
12:15 29 septembre 2020 | mise à jour le: 29 septembre 2020 à 12:15 temps de lecture: 2 minutes

Fin d’un volet d’aide alimentaire à grande échelle

Fin d’un volet d’aide alimentaire à grande échelle
Photo: GracieusetéL’équipe de l’Antre-Jeunes de Mercier-Est prépare des sacs pour le dépannage alimentaire.

Avec la réouverture des maisons de jeunes, l’Antre-Jeunes de Mercier-Est met fin à son volet de distribution alimentaire déployé à grande échelle durant la pandémie.

En collaboration avec d’autres organismes communautaires du quartier et grâce à différents fonds d’urgence, l’Antre-Jeunes de Mercier-Est a pu desservir plus de 2000 ménages depuis le 30 mars.

«On voulait pallier la crise au moment le plus fort, explique la directrice générale, Joelle McNeil Paquet. À ce moment-là, le besoin de nos membres, c’était l’aide alimentaire. Tout d’un coup, il y a plein de gens qui se sont retrouvés dans une situation de précarité.»

Maintenant que l’organisme a obtenu l’autorisation de rouvrir les maisons des jeunes, l’équipe d’intervenants compte se concentrer sur cet aspect de leur mission.

«On n’aura plus l’espace et la capacité de continuer le volet d’aide alimentaire. On a fait ce qu’on avait à faire à ce niveau. On va laisser la place aux organismes spécialisés pour se recentrer sur le travail avec les jeunes», précise Mme McNeil Paquet.

La dernière distribution alimentaire aura lieu le 2 octobre prochain. Par la suite, l’Antre-Jeunes continuera de desservir les besoins alimentaires de ses membres à petite échelle.

En temps normal, l’organisme peut offrir du dépannage alimentaire à une trentaine de familles grâce à une collaboration avec le IGA situé sur la rue Hochelaga.

«Ce n’est pas des paniers complets comme on a offert tout au long de la pandémie et ce n’est pas régulier, ça va avec ce que le IGA nous donne», émet Joelle McNeil Paquet.

 

Articles similaires