Mercier & Anjou
11:38 13 mai 2021 | mise à jour le: 13 mai 2021 à 11:38 Temps de lecture: 3 minutes

Travaux au parc et au jardin communautaire Dupéré

Travaux au parc et au jardin communautaire Dupéré
Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaCommencés ce mois de mai, les travaux au parc et jardin communautaire Dupéré s'achèveront, en principe, en août.

Plus d’un million de dollars seront investis pour la création d’un nouvel espace de vie dont les travaux ont débuté au parc et au jardin communautaire Dupéré dans Tétreaultville. Le projet est salué par les riverains et critiqué par des jardiniers.

L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve relève que la zone de parc existante est actuellement enclavée et inaccessible par les rues Forbin-Janson et St-Donat. En entreprenant les travaux, MHM dit vouloir notamment redéfinir les limites et l’emprise du parc, permettre l’accès universel des lieux et mieux sécuriser les installations par l’ajout de lampadaires.

Également prévus, un sentier, une clôture décorative, du mobilier, un abreuvoir, des supports à vélo, des zones de jeux libres, des aires d’exercice et un terrain de pétanque.

«Nous sommes emballés par ce projet qui vient désenclaver le parc en donnant accès aux citoyens par Forbin-Janson et par tous les aménagements prévus tels que le terrain de pétanque et l’aire d’exercice», s’est réjoui le maire d’arrondissement Pierre Lessard-Blais.

Résidents contents

«Je suis contente pour nos enfants parce qu’avant, pour aller au parc, il fallait qu’on aille loin. Là, les enfants vont pouvoir se défouler. Nous les parents, on peut courir avec eux et s’amuser. C’est un beau développement», approuve Gaudente, une riveraine.

Malika, une autre habitante du quartier, trouve elle aussi que l’initiative est bonne.

«Ça fait longtemps qu’ils se plaignent qu’il n’y ait pas de parc pour les familles. C’est des HLM qui sont à côté et les résidents vont loin, jusqu’au parc Thomas-Chapais. La Ville a bien fait», salue-t-elle.

Jardin communautaire

Le maire a indiqué que le jardin communautaire du parc serait bonifié d’une cinquantaine de jardinets avec des aménagements pratiques, lesquels permettront aux personnes à mobilité réduite de jardiner. Le jardin comportera ainsi plus de 174 parcelles.

«Finalement, déclare M. Lessard-Blais, la bonification de la canopée par des arbres de gros calibre, mais aussi par de petits arbres fruitiers viendra embellir ce bel espace vert qui a été laissé pour compte pendant trop longtemps.»

Consultations

Pour des jardiniers rencontrés sur le terrain, ce projet d’aménagement d’un parc n’aurait pas sa raison d’être dans le secteur. Selon un d’entre eux, ils auraient tenu une réunion interne pour exprimer leur opposition au projet. D’autres soutiennent n’avoir pas été consultés par l’arrondissement qu’ils accusent d’avoir «imposé son plan.»

L’arrondissement rejette en bloc ces allégations et affirme avoir organisé, en 2019, trois soirées de rencontres citoyennes pour présenter les esquisses du projet et recueillir les commentaires.

Julie Bellemare, de la Division des communications de MHM, précise que les rencontres ont été tenues à l’intention des jardiniers, des locataires du voisinage et des propriétaires riverains.

Elle a soutenu que toute la planification du jardin communautaire a été effectuée en collaboration avec le président du jardin. Il aurait été rencontré à plusieurs reprises par l’équipe en charge du projet.

Cependant, Mme Bellemare reconnaît que celui-ci était seul à toutes ces rencontres. «Comme il était seul à ces rencontres, le président avait la responsabilité de communiquer l’information aux membres de son comité du jardin», estime-t-elle, en complétant que les jardiniers avaient été aussi invités à une séance d’information virtuelle le 8 avril dernier.

Commencés ce mois de mai, les travaux s’achèveront en principe en août.

Articles similaires