Mercier & Anjou

Denis Coderre rend visite à son équipe de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Un citoyen de Mercier a offert à Denis Coderre une gravure de l’hôtel de ville de Montréal réalisée avant son incendie en 1922. Photo: Jason Paré, Métro Média

Le candidat à la mairie Denis Coderre s’est rendu motiver ses troupes, dimanche dernier, dans l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Réunis dans leur local de la rue Sherbrooke, les candidats et les bénévoles d’Ensemble Montréal ont reçu la visite de leur chef, Denis Coderre. Ce dernier et les candidats de MHM se sont rendus faire du porte-à-porte dans l’arrondissement afin d’aller à la rencontre des électeurs.

Avant le départ, M. Coderre a tenu à souligner à ses troupes l’importance de MHM dans la campagne.

«Une de mes priorités, c’est bien Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, parce qu’on a besoin d’avoir des gens qui ne vont pas se sauver [et] dire que c’est toujours la faute des autres. On a besoin d’avoir des hommes et des femmes qui vont dignement représenter leur communauté et qui vont être là quand c’est le temps, dans les bons et les mauvais moments.»

Si le chef d’Ensemble Montréal a évoqué les problèmes de sécurité, de propreté et de gestion touchant la métropole, il a surtout mis l’accent sur son engagement, fait le jour même, de créer un comité de concertation des arrondissements qui chapeautera un fonds de 220 M$.

«Think gobal, act local»

Lors de son allocution, M. Coderre s’est dit également très fier du retour dans son équipe de Réal Ménard, l’ex-maire de MHM briguant le poste de conseiller dans le district d’Hochelaga.

« Réal, c’est aussi un pilier d’Hochelaga-Maisonneuve. C’est quelqu’un qui a donné sa vie pour les autres. C’est un homme qui a mené des batailles épiques à tous les niveaux, mais il a toujours pensé avant tout au local ».

«Think gobal, act local [penser globalement, agir localement]», a-t-il ajouté.

M. Coderre a également eu de bons mots les « petits nouveaux », Alba Stella Zúñiga Ramos et Julien Hénault-Ratelle, se présentant respectivement dans les districts Louis-Riel et de Tétreaultville.

«On a une magnifique nouvelle génération, entre Alba et Julien. Ça vous démontre à quel point on a une belle profondeur.»

Concernant la candidate du district Maisonneuve-Longue-Pointe, Emilia Tamko, M. Coderre a rappelé que si elle est élue, Mme Tamko sera la porte-parole en environnement d’Ensemble Montréal.

«Elle incarne ce lien intrinsèque entre la santé publique, les changements climatiques et l’environnement.»

Enfin, à propos de Karine Boivin Roy, candidate à la mairie de MHM, le chef d’Ensemble Montréal a promis qu’elle jouerait un rôle de premier plan à ses côtés, mais souhaite attendre le résultat des élections avant de préciser sa pensée.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet