Mercier & Anjou
14:11 7 mai 2015 | mise à jour le: 8 mai 2015 à 14:09 Temps de lecture: 2 minutes

Denys Arcand et Carole Laure au 1er anniversaire de la Station Vu

Denys Arcand et Carole Laure au 1er anniversaire de la Station Vu
Au cocktail de la Station VU, de gauche à droite : Carolle Brabant de Téléfilm Canada, Monique Simard de la SODEC , Carole Laure et Denys Arcans (Photo: gracieuseté – Michel Bourbon)

C’est en belle compagnie que le cinéma Station Vu a célébré son premier anniversaire, puisque le célèbre cinéaste, Denys Arcand, présidait le cocktail-bénéfice, le 6 mai, dernier dans Mercier.

Une centaine de personnes s’étaient données rendez-vous aux Studios Piccolo, dont des personnalités du monde du cinéma, des élus, des commanditaires, ainsi que le président de la soirée, l’inoubliable réalisateur des «Invasions barbares».

Aux termes de 120 projections de 60 films et de 2 000 entrées enregistrées en une année, le cinéma de quartier Station Vu a réussi son pari. Malgré une petite salle de 40 places, le cinéma compte 700 membres ainsi que des spectateurs occasionnels.

Les rencontres régulières avec les réalisateurs ont remporté l’adhésion du public. Une vingtaine d’entre eux se sont déplacés jusqu’au cinéma d’Anjou depuis un an.

«C’est pour la relation de proximité avec leur public que les réalisateurs acceptent avec enthousiasme de commenter leur film et d’échanger sur ce qui les inspire», a expliqué Suzie Miron, présidente du conseil d’administration de Station Vu.

L’équipe du cinéma, composée en partie de bénévoles, caresse plusieurs projets pour la deuxième année d’existence du cinéma. Outre l’augmentation du nombre de projections par semaine, on murmure que Carole Laure, présente hier soir, et Lewis Furey, ou encore Téléfilm Canada ou la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), pourraient être impliqués dans de futurs projets.

À la Une : Au cocktail de la Station VU, de gauche à droite : Carolle Brabant de Téléfilm Canada, Monique Simard de la SODEC , Carole Laure et Denys Arcans, (Photo: gracieuseté – Michel Bourbon)

Articles similaires