Mercier & Anjou

Explorer les méandres du célibat

Explorer les méandres du célibat
L’écrivaine originaire de Sorel-Tracy Julie Beauregard-Mayer vient tout juste de lancer un premier roman. ©Photo: Gracieuseté

Les méandres du célibat ont été explorés à fond avec une touche humoristique par  Julie Beauregard-Mayer, résidente de Mercier, dans son tout premier roman, Chroniques d’une célibataire trentenaire.

Il y a quatre ans, Julie Beauregard-Mayer travaillait à la radio et à la télévision locale. Elle a tout d’abord commencé par écrire des notes pendant six mois sur ce qu’elle vivait au quotidien, mais le projet d’écrire un roman avait toujours été dans sa tête depuis l’âge de 16 ans.

Ce n’est qu’après avoir vécu une période assez difficile qu’elle a fait le saut dans cette grande aventure.

« Quand tout s’est stabilisé pour moi, j’ai utilisé l’écriture comme une sorte de thérapie »

« C’était un souhait, mais je ne savais pas comment le réaliser. Au début de ma trentaine, j’ai vécu beaucoup de chamboulements dans ma vie. Je pense que la pulsion créatrice vient souvent dans les périodes difficiles », mentionne Mme Beauregard-Mayer.

Elle a rencontré plusieurs obstacles lors de la production de ce premier livre, notamment la solitude que l’écriture oblige et l’énorme besoin de discipline. La façon d’écrire a aussi été une épreuve pendant le processus puisque l’ancienne étudiante en journalisme était habituée au style journalistique qui exige « d’être le plus court et droit au but possible », rigole-t-elle.

Être célibataire à notre époque

Chroniques d’une célibataire trentenaire est un roman à saveur humoristique sur les méandres du célibat. Selon l’écrivaine, son livre aborde les questions de l’amour et des relations de couple en 2015 avec l’avènement des réseaux sociaux ainsi que des sites de rencontre.

Il regorge d’anecdotes des rencontres d’une célibataire. Le livre est inspiré de sa propre histoire, mais aussi de celle de ses amies qui se sont toutes retrouvées célibataires en même temps au début de la trentaine.

« Je joue entre la réalité et la fiction. Les nouvelles rencontres nous font tous vivre des situations assez cocasses. J’ai écrit ce livre sans prétention et mon but était de montrer d’une certaine façon la solitude des célibataires. C’est un thème très intéressant parce que plusieurs ont des difficultés à rencontrer des gens », dit-elle.

Depuis la mise en ligne de son roman sur des sites de vente, son livre avait obtenu plus de 5000 clics. Ce qui l’a aussi étonnée, tout comme le trafic sur mon site Internet, qui au même moment est devenu dix fois plus élevé.

Malgré ces bons résultats, l’artiste ne pense pas aux chiffres. Qu’il y ait 10 ou 100 personnes qui le lisent, ce n’est pas important pour elle. Ce qu’elle souhaitait, c’était de toucher au moins une personne avec son histoire.

Elle travaillera d’ailleurs une suite à ce premier roman avec le même personnage principal, mais qui est rendu à une autre époque de sa vie.

Le roman est actuellement disponible uniquement en version numérique sur les sites Internet amazon et kobobooks. Pour de l’information, les gens peuvent se rendre sur le blogue de Julie.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *