Montréal-Nord

Montréal-Nord amorce sa stratégie en habitation

Montréal-Nord amorce sa stratégie en habitation
Photo: Olivier Faucher - Métro MédiaL’arrondissement a officiellement lancé sa stratégie en matière d’habitation lors d’une rencontre avec le comité « Fierté habitation »

L’administration de Christine Black a enfin lancé sa stratégie « Priorité habitation », près de trois ans et demi après avoir été élue pour son premier mandat en avril 2016. Le plan d’action pour ce dossier des plus complexes est prévu pour la fin de l’année 2020.

Logements insalubres, propriétaires négligents, pauvreté et forte densité de population : les multiples problèmes qui existent en matière d’habitation à Montréal-Nord rendent le défi colossal.

Et l’administration le reconnaît, il s’agit certainement du dossier le plus complexe auquel elle doit s’attarder. « En habitation, oui on a un impact au niveau des inspecteurs et d’autres éléments, mais ce n’est pas nous qui allons construire un logement social par exemple, explique la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black. C’est là qu’il faut interpeller d’autres partenaires pour voir comment ils peuvent contribuer. »

La stratégie sera élaborée entre autres par le comité « Fierté habitation », composé de partenaires clés dans le dossier comme des organismes voués au logement social.

Lors d’une rencontre du comité marquant le lancement de la stratégie, on pouvait sentir que ce coup d’envoi se faisait attendre. « Ça fait près de deux ans qu’on en parle », a lancé le fondateur de la Société d’habitation populaire de l’Est de Montréal (SHAPEM), Jean-Pierre Racette.

L’administration de Christine Black avait fait de l’habitation l’une de ses trois grandes priorités lors de sa première élection en 2016. « Je préférais qu’on se donne le temps de le faire comme il faut, explique la mairesse. Il y a des questions de conjonctures et de capacités. Ça demande des ressources financières et humaines. »

En attendant cette stratégie, certaines mesures dont une bonification du nombre d’inspecteurs avaient été mises en place.

Un portrait à dresser

L’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal a été mandatée pour épauler l’arrondissement dans sa démarche de documentation du domaine de l’habitation sur le territoire nord-montréalais.

Un groupe d’étudiants et de professeurs devront d’abord faire le point sur la situation actuelle avant d’identifier les enjeux et les perspectives de développement pour Montréal-Nord. Ils se baseront des données de statistiques Canada, ainsi que celles des émissions de permis et des plaintes de l’arrondissement.

De son côté le comité Fierté habitation se chargera de « sonder les citoyens à travers les organismes du milieu pour savoir ce qu’ils aimeraient avoir comme logements et comme milieux de vie ».

Le tout doit être livré pour le premier rendez-vous de Priorité habitation, au printemps prochain. L’arrondissement s’attend à pouvoir lancer son plan d’action d’ici la fin de l’année 2020.

Locataires et propriétaires

Bien que cette stratégie ne soit encore à son stade embryonnaire, le Comité logement de Montréal-Nord craint que les propriétaires aient trop d’influence dans son élaboration. « Il faut absolument que l’arrondissement travaille pour le bien-être de la majorité de sa population qui est locataire à 72%, fait valoir l’organisatrice communautaire Marie-Ève Lemire. On considère que des propriétaires qui louent des logements pour faire de l’argent ou des promoteurs qui embourgeoisent le quartier avec des condos, pour nous, ne devraient pas être assis autour de la table. »

Selon elle, l’arrondissement doit redoubler d’efforts pour bonifier l’offre en logement social. « Notre revendication, c’est 1500 logements sociaux de plus à Montréal-Nord, ce qui répondrait environ au nombre de demandes de HLM dans l’arrondissement », souligne-t-elle. Mme Lemire souligne toutefois que les projets actuellement prévus prévoient placent Montréal-Nord loin de cette revendication, bien qu’ils soient accueillis par le comité de manière « très enthousiaste ».