Montréal-Nord
17:57 9 avril 2020 | mise à jour le: 9 avril 2020 à 18:07

Un «cri du cœur» pour les tout-petits dans le besoin à Montréal-Nord

Un «cri du cœur» pour les tout-petits dans le besoin à Montréal-Nord
Photo: Gracieuseté - Entre Parents de Montréal-NordPour remplir ses sacs «ça va bien aller» qu’il distribue aux bambins dans le besoin, Entre-Parents fait appel à la générosité de la communauté.

Alors que de plus en plus de familles peinent à joindre les deux bouts, un organisme de Montréal-Nord lance un «cri du cœur» pour pouvoir subvenir aux besoins des tout-petits les plus vulnérables du quartier.

L’organisme Entre Parents de Montréal-Nord dit recevoir de plus en plus d’appels de familles qui peinent à se procurer des produits de base pour leurs jeunes enfants.

Il a donc commencé à distribuer des sacs remplis de produits hygiéniques et alimentaires pour bambins aux familles dans le besoin. On y retrouve des couches, du lait maternisé, des céréales et de la purée pour bébé.

«Le cri du cœur que je lance, c’est qu’il ne faut pas oublier nos tout petits dans tout ça.» -Isabelle Alexandre, directrice de Entre Parents de Montréal-Nord

Appel aux dons

Or, offrir ces sacs d’aide est onéreux. Le contenu de chacun d’entre eux vaut «au moins 50$» et dure «entre une semaine et une semaine et demie» pour une famille., souligne la directrice l’organisme, Isabelle Alexandre. Lors de sa première journée, Entre Parents a distribué 20 sacs.

S’il veut maintenir ce service dans la communauté pendant la pandémie, l’organisme aura besoin de dons, qu’ils soient en argent ou en produits pour bébés.

«Tant qu’on a du soutien de la communauté est capable, on va faire ces sacs», mentionne Mme Alexandre, précisant que le produit le plus demandé actuellement est le lait maternisé en raison de son coût élevé.

Un besoin pressant

Ces sacs sont précieux pour de nombreuses familles dans le contexte actuel, selon Mme Alexandre.

«À Montréal-Nord, on a beaucoup de petits travailleurs et de nouveaux arrivants qui sont sans emploi en ce moment et qui n’ont pas accès à des programmes gouvernementaux, soulève-t-elle. Ce sont des gens qui tombent entre deux chaises. En plus, le taux de natalité dans le quartier est plus élevé depuis l’arrivée de demandeurs d’asile.»

Mme Alexandre pointe notamment le fait que les services de dépannage alimentaire qui se sont récemment réorganisés pour répondre à une demande croissante ne comblent pas les besoins des plus jeunes.

Les personnes intéressées à donner doivent contacter Entre Parents au (514) 329-1233 ou via sa page Facebook. L’organisme se dit prêt à recevoir des dons à son local et à se déplacer pour les cueillir à domicile.

Articles similaires