Montréal
18:12 1 septembre 2020 | mise à jour le: 1 septembre 2020 à 18:19 temps de lecture: 3 minutes

Montréal-Nord: la communauté se prépare pour la deuxième vague de COVID-19

Montréal-Nord: la communauté se prépare pour la deuxième vague de COVID-19
Photo: Collaboration spéciale/Table de quartier de Montréal-NordLes agents-relais ont reçu deux formations pour leur nouveau rôle dans la communauté.

Afin de mieux documenter les besoins à Montréal-Nord en contexte de pandémie, une quarantaine d’agents-relais provenant du milieu communautaire serviront de pont entre la population et les autorités sanitaires.

La Table de quartier de Montréal-Nord, qui a démarré le projet, espère que celui-ci permettra de mieux guider la Santé publique et le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal dans leurs interventions dans le quartier, l’un des points chauds de la pandémie au pays.

«Nous avons compris que c’était nécessaire que tous les besoins et enjeux sur le terrain soient documentés afin que les décideurs eux-mêmes puissent prendre des décisions spécifiques», explique la coordonnatrice à la Table de quartier Christel Raymond.

Améliorer les interventions

Chaque agent-relais aura le devoir de recueillir de l’information sur les besoins sociaux et médicaux des citoyens en remplissant un questionnaire journalier.

Les données recueillies offriront notamment un appui à la Direction régionale de la santé publique dans sa compréhension de la réalité du territoire nord-montréalais.

Celui-ci avait été fortement frappé par la première vague de COVID-19 au printemps dernier. La réponse des autorités sanitaires à Montréal-Nord avait été critiquée, notamment lorsqu’ils avaient envisagé la fermeture de la seule clinique de dépistage de l’arrondissement.

Pour Christel Raymond, l’information recueillie par les agents-relais devrait améliorer les interventions des autorités.

«Ça pourrait permettre une réponse beaucoup plus accélérée face à une deuxième vague» -Christel Raymond, coordonnatrice du projet

Connaissance du milieu

Les 44 agents-relais sont pour la plupart des intervenants travaillant pour des organismes communautaires. Ils ont reçu des formations sur leur nouveau rôle par le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal et la Croix-Rouge canadienne.

«Elles sont des personnes qui travaillent déjà dans le milieu, qui connaissent déjà une bonne partie des citoyens, qui offrent déjà des services», fait valoir Mme Raymond.

En plus de la cueillette de données, les agents-relais auront les mandats de diriger les citoyens vers les ressources appropriées, de poser des questions quant au respect des mesures sanitaires et de communiquer les bonnes informations en matière de prévention.

Le Consortium philanthropique COVID Québec, réunissant six grandes fondations, a fait don de 60 000$ au projet, lui permettant de prendre forme.

L’argent servira à compenser financièrement les agents-relais à la hauteur de 1200$ pour le temps qu’ils accorderont à leurs nouvelles tâches.

Le projet se déploiera pendant huit semaines.

Articles similaires