Montréal-Nord

De l’art en vitrine: une expo à visiter en faisant ses emplettes

Niti Marcelle Mueth et Emilie Morneau
Les artistes Niti Marcelle Mueth et Emilie Morneau Photo: Anouk lebel, Métro

Vous les verrez en allant manger au restaurant B Burger, ou avant une pause terrasse à Pino Café-Bistro, et même en faisant les courses au Marché Tradition: les œuvres d’art colorées des artistes Emilie Morneau et Niti Marcelle Mueth.

La Corporation de développement communautaire de Montréal-Nord (CDEC) propose De l’art en vitrine: 24 œuvres exposées dans les vitrines de commerces des rues Fleury, de Charleroi et Monselet. 

Elle même résidente de Marie-Clarac, l’artiste et illustratrice Emilie Morneau a réalisé la moitié des œuvres. Elle y est allée de portraits, mais aussi d’illustrations autour du cœur, du poumon et des tripes.  

«C’est un quartier dans lequel je veux mettre mes tripes mon cœur, c’est l’air que je respire. Ce quartier, je l’aime à ce point-là. […] C’est une façon de m’ancrer», a-t-elle expliqué, en entrevue avec Métro .

L’art sert à embellir les lieux, faire sourire les gens, mettre de la couleur. Après, ce que les gens ressentent en voyant les œuvres, ça leur appartient. 

Emilie Morneau, artiste

Des commerces et des couleurs

Les douzes autres illustrations sont l’œuvre de l’artiste Niti Marcelle Mueth,  aussi directrice artistique à Never Was Average, le collectif à l’origine des fresques Black Lives Matter au centre-ville et sur des terrains de basketball de Rivière-des-Prairies.

«J’ai un style très coloré, j’aime illustrer des gens et faire des portraits. […] Pour moi, représenter la diversité, c’est important. Je le fais de manière douce et colorée», souligne l’artiste et designer montréalaise.

Elle a parfois établi un lien avec les produits offerts dans les commerces, sans pour autant verser dans la publicité. L’œuvre exposée sur le magasin Mix Nuts, rue Fleury, représente quatre mains partageant des noix, et celle sur Cycles Patrick, une bicyclette.

Mais les œuvres ne sont pas toutes en lien avec l’offre des commerces participants. Pour la vitrine de Thé Ô Bulles, Emilie Morneau a dessiné… des tripes. «Mais c’est très esthétique», assure-t-elle en riant.

Les artistes exposent notamment sur la vitrine du marché Tradition de la rue de Charleroi.
Les artistes exposent notamment sur la vitrine du marché Tradition de la rue de Charleroi.

Dynamiser les rues commerciales

Pour la CDEC, l’art est aussi une façon de dynamiser les rues commerciales, en y mettant de la vie. «L’objectif, c’est que les gens rencontrent des commerçants qu’ils n’ont jamais rencontrés», souligne Melissa Bensiali-Hadaud,chargée de projet inclusion socioéconomique et employabilité à la CDEC.

Une carte du parcours est affichée sur chacun des commerces participants, de même qu’un code QR pour participer à un tirage permettant de gagner des cartes cadeaux pour des achats dans le quartier.

Jusqu’au 15 septembre dans sept commerces du secteur Marie-Clarac, à Montréal-Nord

De Pie-IX à de Charleroi

Ce printemps, des portraits d’Emilie Morneau avaient été exposés sur le boulevard Pie-IX pour relancer le commerce après le plus gros des travaux du nouveau Service rapide par bus (SRB). Un nouveau chantier force la CDEC à les déplacer sur la la rue de Charleroi et l’avenue Armand Lavergne, sur la clôture de l’école Pierre-de-Courbertin.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet