Communauté

Courir pour se libérer

Abdoul invite la communauté à l’accompagner dans ce défi espère 500 appuis sous forme de dons.

Pour son premier marathon, Abdoul Aziz Kimba Djado a terminé en première place dans la catégorie des 25 à 29 ans, mais, le jeune Nigérien court surtout pour oublier.

Le jeune homme a pris part au marathon de Montréal qui a récemment eu lieu à Montréal-Nord pour transmettre un message d’espoir aux victimes de violence sociale et politique.

« J’ai dû fuir mon pays pour rester en vie. La course m’aide à surmonter le passé que j’essaie d’oublier, confie Abdoul dans une vidéo produite pour le réseau d’intervention auprès des personnes ayant subi la violence organisée (RIVO).

Il a accepté de s’ouvrir et de raconter son histoire, plus particulièrement son histoire avec la course… celle qui l’a sauvé.

Abdoul a couru aux côtés de sept autres coéquipiers pour représenter le RIVO. Bien qu’il n’ait jamais eu recours aux services de l’organisme, il croit en leur pertinence et endosse leur mission. Celle-ci consiste à offrir un soutien psychologique aux personnes les plus affectées par la violence politique et sociale.

Depuis 20 ans, le RIVO a permis à des milliers de survivants de se reconstruire et de participer pleinement à la vie québécoise.