Ouest-de-l’Île

Retraite active pour Stewart Grant

Photo: Photo: Gracieuseté

Depuis avril, un nouvel orchestre de chambre professionnel a été formé. La Sinfonia de l’Ouest est le fruit de 18 ans de préparation de la part de Stewart Grant, qui a cessé de diriger l’Orchestre symphonique des jeunes du West Island à l’été 2017. Le prochain concert est prévu le week-end prochain, à Pointe-Claire.

«C’est vraiment un orchestre à un autre niveau par rapport à ceux qui ont existé jusqu’ici dans l’Ouest-de-l’Île. On avait eu des orchestres de jeunes ou d’amateurs. Là, ce sont des professionnels. Les musiciens arrivent aux répétitions bien préparés. Ça ne nous prend que trois répétitions pour présenter un concert de haut niveau», indique le maestro.

Le concert à l’église Saint-Joachim sera le sixième de Sinfonia. Les suivants auront lieu en févier et en mai.

Bijoux baroques
Accompagnée de la soprano Kerry-Anne Kutz, la Sinfonia de l’Ouest présentera Bijoux baroques où on pourra entendre des pièces de Jean-Sébastien Bach, George Frideric Handel, Antonio Lucio Vivaldi en plus du célèbre Canon de Johann Pachebel.

«Kerry-Anne est une soprano très connue dans la région. Elle chantera la cantate de noces de Bach, une pièce très joyeuse qui porte sur le renouvellement de la vie. C’est une excellente musicienne et aussi une personne extrêmement spéciale, qui a beaucoup d’amour pour les gens et la musique. Elle aime communiquer par la musique», souligne M. Grant.

Le 16 février, pour les Cordes en vedette la Sinfonia de l’Ouest interprètera notamment la Sérénade pour cordes, opus 48 de Piotr Ilitch Tchaïkovski et le très connu adagio de Samuel Barber.

«Notre soliste sera Geneviève Guimont. C’est une excellente violoncelliste originaire de Pointe-Claire. Elle a fait l’école Juilliard, à New York. Elle est maintenant membre de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM)», précise M. Grant.

Soirée classique
Le 18 mai, le pianiste de réputation internationale Ludwig Sémerjian sera le soliste invité pour le concert Soirée classique. Originaire de Pierrefonds, il est un spécialiste dans la musique de Mozart. Il interprétera le Concerto pour piano no. 9, K. 271, Jeune homme, un des concertos les plus intéressants de Mozart selon M. Grant.

La Sinfonia jouera aussi Les adieux. Franz Joseph Haydn a dédié sa Symphonie no. 45, qui a une connotation humoristique.

«La pièce a été écrite à la fin d’un été prolongé où les musiciens étaient à la résidence d’été d’un prince. Ils voulaient vraiment retourner vers leurs familles. Pour donner le message que c’était le temps pour tout le monde de rentrer, à la fin de la pièce, les musiciens quittent la scène un après l’autre. La symphonie se termine avec juste deux violonistes sur scène», raconte M. Grant.

Ce dernier présentera également une de ses propres compositions lors de ce concert, sa Symphonie estrienne, opus 33, qui lui a été commandée en 1997 par l’Orchestre de chambre de l’Estrie.

D’une durée de 15 minutes, son premier mouvement décrit le voyage des plaines autour de Montréal aux montagnes des Cantons de l’Est.

Articles récents du même sujet