Actualités

Année mouvementée à L’Île-Bizard

Année mouvementée à L’Île-Bizard
Photo: Photo: Cités Nouvelles/Archives

S’ils peuvent profiter depuis août d’une nouvelle salle multifonctionnelle, les résidents de L’Île-Bizard ont toutefois appris qu’ils devront attendre 2023 avant de rouler sur un nouveau pont. L’année qui s’achève a aussi vu la fin de la saga de la directrice d’arrondissement, Nancy Bergeron, qui n’a pas souhaité régulariser son poste.

«2018 a été assez mouvementée quand même à cause de plusieurs facteurs qui touchent les dossiers Montréal, dont le pont et le changement d’administration», indique le maire d’arrondissement, Normand Marinacci. Le projet de la nouvelle salle multifonctionnelle a été difficile. On a eu des problèmes avec l’entrepreneur et il a fallu que la caution intervienne».

On apprenait en novembre, lors du dévoilement du programme triennal d’immobilisations (PTI) de la Ville de Montréal, que le chantier du nouveau pont de L’Île-Bizard ne serait finalement que dans quatre ans, alors qu’il devait être livré initialement en 2020.

«On a été retardé quelque peu, souligne le maire. On a donné un mandat pour un plan d’urgence pour le pont. On poursuit les démarches pour faire avancer le dossier le plus rapidement possible et respecter les échéanciers».

Circulation
La vitesse excessive dans les rues de l’arrondissement a souvent été abordée par les citoyens lors des séances du conseil. Le maire Marinacci soutient que son administration a fait pression auprès du poste de quartier (PDQ) 3.

«Il y a plus de surveillance depuis qu’on a mis en place notre comité de sécurité et qu’on a insisté pour que les policiers contrôlent davantage. On a aussi installé des indicateurs de vitesse, ajouté un arrêt sur la rue Saint-Pierre, placé des dos-d’âne ainsi que des bollards pour faire en sorte que certaines rues soient un peu moins larges», fait-il valoir.

Gouvernance
Pour ce qui est de la gouvernance, de nombreux changements ont eu lieu cette année, notamment avec le départ de Mme Bergeron en tant que directrice d’arrondissement. Son poste devrait être pourvu le 8 janvier.

Par ailleurs, un nouveau directeur des travaux publics, Pierre Yves Morin, ainsi qu’une nouvelle directrice des loisirs, sports et culture, Laurence Tshongo, ont été désignés.

«On va travailler sur l’organigramme et sur la gouvernance. On veut améliorer cet aspect et faire en sorte que les services aux citoyens soient encore améliorés», précise le maire Marinacci.

Il assure faire un suivi avec le gouvernement provincial par rapport au projet de paysage humanisé, qui permettra notamment d’assurer la pérennité des activités agricoles et la conservation du patrimoine naturel pour le secteur ouest de L’Île-Bizard.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *