Local
17:07 17 juillet 2020 | mise à jour le: 17 juillet 2020 à 17:44 temps de lecture: 3 minutes

Le collège Beaubois veut encourager le covoiturage

Le collège Beaubois veut encourager le covoiturage
Photo: ArchivesLe collège Beaubois participera à la rentrée à un programme de covoiturage piloté par la firme montréalaise Netlift.

Souhaitant répondre aux difficultés de mobilité de certains élèves, en plus de pallier la fermeture de la ligne de train de banlieue Deux-Montagnes, le collège Beaubois propose pour la rentrée une nouvelle solution de covoiturage en collaboration avec l’application Netlift.

Aucun autobus scolaire ne dessert l’institution privée de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro. Plus de la moitié des élèves se rendent en voiture chaque jour.

«Beaucoup viennent en transport en commun, qui est assez limité dans l’Ouest-de-l’Île, ou en auto avec les parents. Plusieurs d’entre eux font de l’auto-solo. Environ 30% des élèves viennent de Laval et de la Rive-Nord», dit la responsable des communications, Véronique Teoli.

Lancée en 2012, l’application Netlift a récemment été adaptée aux besoins du monde scolaire. Elle permet de faciliter le jumelage de parents. Disponible sur Google Play et Apple Store, le logiciel permet aussi d’effectuer une vérification d’antécédents judiciaires. Des notifications sur le statut de l’embarquement et du débarquement des écoliers sont par ailleurs envoyées aux utilisateurs.

Objectif

Quelque 130 familles faisaient déjà du covoiturage lors de la dernière année scolaire au collège Beaubois. L’administration souhaiterait voir jusqu’à 250 familles participer à la rentrée grâce à l’application.

Une étude menée par Netlift démontre que 30% des parents seraient intéressés.

La réduction des gaz à effet de serre est aussi un objectif visé par le collège.

«Le développement durable et la sécurité étant au cœur même des valeurs du collège Beaubois, nous souhaitions trouver un moyen de diminuer le nombre de véhicules circulant autour de l’école», indique le directeur général, Éric Rivard.

Croissance

Cinq écoles privées du Québec participeront au programme en août. Quelque cinq autres écoles privées seraient en discussion avec Netlift pour se joindre à la plateforme. Des commissions scolaires se seraient également montrées intéressées.

«On veut minimiser l’utilisation de l’auto-solo. Nous avons eu la chance de collaborer étroitement avec les directions des écoles et nous sommes confiants d’avoir une proposition qui pourra répondre aux besoins d’autres établissements scolaires québécois ayant des enjeux similaires», souligne le président directeur général de Netlift, Marc-Antoine Ducas.

1400

Le collège Beaubois, fondé en 1967, accueille plus de 1400 élèves de la maternelle au secondaire 5.

Articles similaires

17:17 20 mai 2020 | mise à jour le: 20 mai 2020 à 17:17 temps de lecture: 3 minutes
Rituels escamotés