Local
17:15 29 juillet 2020 | mise à jour le: 29 juillet 2020 à 17:15 temps de lecture: 3 minutes

Nettoyer, une corvée à la fois

Nettoyer, une corvée à la fois
Photo: GracieusetéLa corvée de nettoyage organisée par TrashTalk Montréal, le 19 juillet, a permis d’enlever 1660 livres de déchets du Boisé Angell.

Enlever quelque 10 000 livres de déchets se trouvant dans le Boisé Angell de Beaconsfield, c’est l’objectif que s’est donné le groupe environnemental TrashTalk Montréal pour cet été. Une première corvée effectuée a permis de retirer 1660 livres de rebuts.

«Le Boisé Angell contient beaucoup de déchets de toutes sortes. Lors de la dernière corvée, on a trouvé une vieille télévision, beaucoup de ferraille et de verre. On a aussi trouvé des matelas», indique le fondateur de TrashTalk Montréal, Lucas Hygate.

Les membres du groupe sont sûrs de pouvoir atteindre leur objectif d’enlever 10 000 livres de rebuts d’ici la fin de la saison. Ils prévoient tenir une corvée toutes les deux semaines.

«On était seulement huit personnes (le 19 juillet) et on a pu ramasser tellement de déchets. La seconde que le programme sera à son plein potentiel, on croit être en mesure d’enlever au moins 2000 livres de déchets par corvée», explique Lucas Hygate.

Le groupe a choisi le Boisé Angell pour ses corvées estivales notamment en raison de sa proximité avec la résidence de ses membres.

«C’est une forêt que nous fréquentons depuis notre enfance. C’est un endroit important non seulement pour nous, mais aussi pour la communauté dans son ensemble. En s’y promenant, on remarque tout de suite qu’il y a tellement de déchets. On a pensé que c’était une cause qui valait la peine», souligne M. Hygate.

Le Boisé Angell doit éventuellement être intégré au projet de la ville-centre de Grand parc de l’Ouest.
«C’est difficile d’imaginer qu’un parc national soit rempli de déchets», croit un membre de TrashTalk Montréal, Nicolas Vyncke.

Livraisons

Plus tôt cette année, les membres de TrashTalk Montréal s’étaient donné comme mission d’aider les plus vulnérables de l’Ouest-de-l’Île en faisant leur épicerie en collaboration avec l’organisme Hear Entendre Québec et le supermarché Metro de Beaconsfield.

Bien que TrashTalk se soit retiré du programme, celui-ci continue sous la direction de Hear Entendre Québec.

5700

L’organisme TrashTalk, qui a depuis sa fondation organisé plus d’une vingtaine de corvées de nettoyage, estime avoir enlevé environ 5700 livres de déchets de divers espaces verts de l’Ouest-de-l’Île.

Articles similaires