Soutenez

Fusion des comtés de Mont-Royal et d’Outremont

Photo: TC Media - Archives

À compter de la prochaine élection provinciale, les électeurs de Ville Mont-Royal, Outremont et une partie de Côte-des-Neiges, ne formeront qu’une seule circonscription.

Ainsi en a décidé jeudi la Commission de la représentation électorale (CRÉ), dans sa plus récente refonte de la carte électorale du Québec, dans laquelle a d’ailleurs été épargné le comté de Manon Massé, Sainte-Marie-Saint-Jacques.

«Cette proposition paraît être la meilleure option pour la majorité des électeurs dans le contexte actuel. Elle permet de respecter le plus possible l’ensemble des communautés naturelles présentes dans tout ce secteur de l’île de Montréal», soutient la CRÉ dans sa décision.

Les commissaires ont reconnu que la création de la circonscription Ville-Marie, qui aurait regroupé Sainte-Marie–Saint-Jacques, Saint-Henri–Saint-Anne et de Wesmount-Saint–Louis, soulevait des disparités entre les différentes communautés du centre-ville et que l’idée n’était pas partagée par les électeurs des comtés touchés.

Improvisation

Le maire de Ville de Mont-Royal, Philippe Roy, se dit «extrêmement déçu» de la décision et croit qu’il s’agit d’un «manque de vision complète».

Selon lui, la Commission fait preuve d’improvisation alors que la fusion des deux circonscriptions avait été initialement été abandonnée au détriment du comté de Manon Massée, le 7 février.

«Les commissaires ont reconnu il y a environ trois semaines que nos arguments avaient eu leur effet. Et là, devant le tapage médiatique qui a eu avec Québec solidaire et les gens de Sainte-Marie-Saint-Jacques, ils reculent»,soutient M. Roy.

«Ça ne fait vraiment pas sérieux comme processus»- Philippe Roy, maire de Ville Mont-Royal

Population

Le maire reproche aux commissaires d’avoir redécoupé la carte électorale sans considérer l’évolution démographique.

Comme dans son mémoire déposé en 2015 à la CRÉ, il fait valoir que la population du territoire sera en croissance d’environ 10% au cours des prochaines années en raison des développements domiciliaires.

«Une fois que les gros projets vont être mis de l’avant, il va y avoir beaucoup trop de monde dans ce comté-là. Ce sera surpeuplé», dit-il.

Déçu, le député de Mont-Royal, Pierre Arcand, a tout de même indiqué par courriel respecter le choix de la CRÉ.

L’attaché de presse de la députée d’Outremont a écrit pour sa part qu’Hélène David prend acte de la décision et continue de servir les citoyens.

La nouvelle carte électorale entrera en vigueur lors des prochaines élections provinciales, en octobre 2018.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.