Outremont & Mont-Royal
16:00 22 mars 2017 | mise à jour le: 22 mars 2017 à 17:11 Temps de lecture: 3 minutes

Conjuguer la musique au féminin

Conjuguer la musique au féminin
Photo: Gracieuseté

Une pléiade de musiciennes se retrouveront sous les feux des projecteurs les 23 et 24 mars au Théâtre Outremont. Mary-Elizabeth Brown – violon solo de l’Orchestre de chambre McGill et de l’Orchestre symphonique d’Ottawa –  est l’un des talents que le Festival Stella Musica a réuni pour sa troisième édition.

«Il y a de nombreuses femmes dans le monde de la musique classique, mais c’est la première fois dont j’entends parler d’un événement comme celui-là. C’est spécial et faire partie de la programmation est un honneur pour moi», observe au bout du fil Mary-Elizabeth Brown.

La musicienne originaire de Toronto et établie à Montréal depuis deux ans, s’illustre à la fois comme interprète et pédagogue.  Elle joue sur un violon Giusepe Gagliano datant de 1766, précieux instrument prêté par un donateur anonyme.

Brown, pour qui il s’agit d’une première participation à Stella Musica, s’inscrit parmi les têtes d’affiches des deux soirées. Invitée à se joindre à la discussion autour de la table ronde en compagnie d’autres artistes et conférencières à compter de 18h, elle se produira ensuite en concert intime au petit Outremont ce jeudi 23 mars.

La violoniste soliste de l’Orchestre de chambre McGill et de l’Orchestre symphonique d’Ottawa foulera par ailleurs les planches de la scène principale du théâtre le 24 mars pour le Grand Concert.

Elle y interprètera notamment la pièce Dervish de la compositrice canadienne Jocelyn Morlock en duo avec la pianiste Katarzyna Musial, aussi fondatrice et directrice artistique du festival.

Un pont entre elles  

«C’est une opportunité de jouer, d’échanger et de célébrer les femmes en musique. De faire quelque chose ensemble, pour les femmes et par les femmes», souligne Katarzyna Musial. Son intention en créant le Festival Stella Musica était de promouvoir la contribution des musiciennes à la scène classique. Aucun événement du genre n’existait jusqu’alors à Montréal, ni à travers la province.

Le programme du vendredi 24 mars offrira l’occasion au public de découvrir le Duo Similia, formé des sœurs Annie et Nadia Labrie à la flûte et à la guitare, ainsi que la vingtaine de jeunes chanteuses du chœur féminin Les Voix D’Elles.

Des extraits de l’opéra Maisonneuve et Mance – livret de Louise Gareau-Des Bois et musique d’Aleksey Shegolev – seront également présentés, avec la participation de la mezzo-soprano Caroline Gélinas, stagiaire à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal.

«Nous sommes enchantés de notre collaboration avec l’Atelier lyrique. Les filles de la jeune génération partagent la scène avec les musiciennes établies. C’est un des objectifs du festival de créer un pont entre les artistes professionnelles et de la relève. Les femmes doivent d’abord s’aider entre elles», estime Mme Musial.

Le Festival Stella Musica se déroule au Théâtre Outremont ce jeudi 23 mars et vendredi 24 mars. Informations: theatreoutremont.ca, 514 495-9944.

Articles similaires