Actualités

Quand on aime, on a toujours 20 ans!

Quand on aime, on a toujours 20 ans!
Photo: Isabelle Bergeron

C’est en présence d’une centaine de personnes que l’on a célébré les 20 ans de la bibliothèque Robert-Bourassa, mercredi (de la semaine dernière). Entre les amuse-gueules, le vin et les morceaux de gâteau d’anniversaire, on a évoqué le passé, mais surtout l’avenir de cet endroit qui est en constante évolution.

Inauguré le 1er avril 1998, l’édifice de la rue Saint-Just devait, selon la maquette initiale, être beaucoup plus vaste. Coupures obligent, l’endroit a dû faire plus avec moins.

Le soir de cette célébration du 20anniversaire, sa directrice, Christiane Sainte-Onge, était tout sourire. «J’ai beaucoup de reconnaissance vis-à-vis les gens qui l’utilisent. De voir qu’elle fait une différence dans le quartier et que les gens y sont fidèles me réjouit», mentionne-t-elle.

Les chiffres en disent long sur la popularité de la bibliothèque Robert-Bourassa. En 2017, près de 140 000 personnes l’ont fréquentée, une augmentation de 9% sur l’année précédente, et elle compte 8 000 abonnés.

«La bibliothèque est maintenant devenue un troisième lieu, après la maison et le travail. Elle sert à briser l’isolement et à aider à la formation. Elle permet d’accomplir des travaux ou d’avoir un lieu pour y travailler», précise Mme Saint-Onge.

Livre-toi, livre-moi

Parmi les nouveautés, mentionnons de nouveaux ateliers afin de stimuler les aptitudes artistiques et scientifiques des enfants et des adolescents. On y retrouve le théâtre pour les 7 à 11 ans, un autre sur les effets visuels au cinéma pour les 8 à 12 ans et un atelier en science, technologie, ingénierie et mathématique pour les 6 ans et plus ainsi qu’un atelier d’écriture taillé sur mesure pour les ados.

L’heure du conte est désormais donnée en français, en anglais et depuis peu, en espagnol et même en yiddish. L’hommage aux écrivains d’Outremont couvrira les 20 dernières années et seront mises en valeur dans un présentoir. Diverses rencontres littéraires seront également présentées cet automne.

Des livres mystères pourront être prêtés inspiré du concept Blind Date With a Book, seul quelques mots sont écrit sur le papier d’emballage opaque pour décrire le l’ouvrage.

Des Podcasts avec différentes personnalités d’Outremont réalisés par Marie-Anne Poggi, chroniqueuse et animatrice d’émissions culturelles, seront offertes par téléchargement.

Une histoire d’amour

Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es! Voilà une phrase qui décrit bien le rapport qu’ont les citoyens avec leur bibliothèque municipale. «Elle nous ressemble. Les gens d’Outremont sont cultivés et ont des attentes élevées», soutient Christine Saint-Onge qui n’ose pas dire que sa clientèle est exigeante, mais plutôt éduquée.

L’an dernier, les usagers ont été sollicités afin de répondre à un sondage sur ce que représentait la bibliothèque pour eux. «Une personne a répondu qu’elle ne savait pas, mais que, lorsqu’elle la quittait, elle avait juste envie d’y revenir», ajoute Mme Saint-Onge.

À l’aube de ses 65 ans, c’est avec une pointe de nostalgie qu’elle entrevoie sa retraite l’an prochaine. Elle est toutefois confiante pour la suite des choses puisqu’elle sait qu’il y a de la relève pour continuer à bonifier les services.

Pour plus d’infos