Outremont & Mont-Royal

Laura Belfadla: montrer à manger sainement

Laura Belfadla: montrer à manger sainement
Photo: GracieusetéLaura Belfadla constate que la population cherche à manger plus sainement, mais ne sait pas toujours comment s'y prendre

Le nouveau Guide alimentaire canadien propose de cuisiner davantage de légumes. Cette approche, Laura Belfadla l’intègre depuis longtemps et l’enseigne même à travers son Académie végétale dans le Mile-End. Avec les récentes recommandations de Santé Canada, la femme d’affaires s’attend à un engouement autour de son école, qui montre des alternatives autres que le soya et le tofu.

Laura Belfadla se réjouit de la nouvelle assiette du guide alimentaire. «Ça va dans une bonne direction parce qu’on a ajouté plus de végétaux. On a réduit les produits animaux. Ce que j’aime, c’est qu’il incite sur la variété et la cuisine maison», commente-t-elle.

Ces aspects rejoignent les formations de l’Académie qui abordent divers thèmes tels que les pousses et la germination, les super aliments, le comfort food, la cuisine végétale pour toute la famille, les desserts chocolatés ainsi que la cuisine marocaine et les déjeuners santé.

L’école a comme approche d’inviter les participants à s’interroger sur leur alimentation et non d’imposer un régime.

«On commence tous nos cours par dire de continuer à manger tout ce que vous voulez. Nous on va vous donner des idées sur ce qu’on peut ajouter. À force d’ajouter de bonnes choses dans l’assiette, il y a des aliments qui vont disparaître naturellement. Ça doit rester dans la gourmandise», explique la directrice.

La Montréalaise a pris conscience de ses choix alimentaires en pratiquant le yoga, où la nourriture revenait constamment dans l’enseignement.  «Quand j’ai adopté de nouvelles habitudes, j’ai pu voir à quel point ça a changé mon énergie et j’ai eu envie d’une nouvelle carrière. L’alimentation a été un des piliers», raconte-t-elle.

Besoins  

Tellement revigorée, cette ancienne du domaine du droit et de la finance a décidé de mener des études en naturopathie et de partager ses connaissances, d’abord avec l’école Crudessence. Après le virage de l’établissement pour se consacrer au prêt-à-manger, Laura Belfadla a rapatrié l’équipe de professeurs pour ouvrir l’Académie végétale, en 2016.

Depuis, des milliers de personnes que ce soit des petites familles, des gens de l’étranger et des retraités,  suivent ses conférences, ses cours et ses formations en ligne.

La fondatrice estime avoir répondu à un besoin. «En ce moment, il y a vraiment une demande sur l’alimentation saine. Avec la révision du Guide alimentaire, les gens ont aussi compris qu’ils devaient ajouter des protéines végétales, mais encore faut-il savoir les cuisiner.  Ils veulent manger sainement et plus écologique, mais ils ne savent pas comment. Ils ont besoin d’outils et c’est là qu’on intervient. On montre que ça peut être facile.»

Projets  

Laura Belfadla planche sur le développement de nouveaux programmes d’enseignements. Une formation sur la santé au travail offerte dans les entreprises ainsi que des cours gratuits dans les écoles primaires font partie des projets.

L’Académie lancera aussi prochainement des soirées gratuites de cinéma engagé sur l’alimentation et l’écologie. La première édition aura lieu le 29 mars et le film portera sur les organismes génétiquement modifiés (OGM). Le fondateur de Vigilance OGM sera invité pour parler de l’état de cet enjeu au Québec.

La femme d’affaires prépare également un livre de cuisine, dont la date de parution est à déterminer.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *