Outremont & Mont-Royal
07:00 22 février 2021 | mise à jour le: 22 février 2021 à 07:06 temps de lecture: 4 minutes

Inciter les jeunes au zéro déchet à l’école primaire Lajoie

Inciter les jeunes au zéro déchet à l’école primaire Lajoie
Photo: GracieusetéDes élèves de l’école primaire Lajoie apporteront des boîtes à lunch zéro déchet une fois semaine.

Une enseignante de l’école primaire Lajoie, dans Outremont, a mis sur pied un projet de boîte à lunch zéro déchet, une journée par semaine, afin de conscientiser les enfants d’âge préscolaire au développement durable et à l’environnement.

Chaque mercredi depuis le 17 février, tous les élèves de la maternelle sont donc invités à apporter leur repas, tout en n’ayant aucun déchet. Ils devront ensuite évaluer si leur boîte respecte les consignes ou s’il y a des éléments à améliorer.

«L’objectif est de sensibiliser les jeunes du préscolaire aux gestes écocitoyens qu’ils peuvent poser dans le but de préserver notre belle planète», explique la responsable du projet et enseignante en maternelle à l’école primaire Lajoie, Sabrina Simoneau-Bédard.

Afin de parvenir à inciter les enfants à participer à cette initiative, différentes étapes ont été mises en place.

En classe, des activités préparatoires ont permis aux élèves de plonger tranquillement dans la matière. Ils ont ainsi pu soulever des solutions à des problèmes environnementaux. Un exercice de tri a également été réalisé afin de voir si les jeunes étaient capables de déterminer si leur boîte à lunch est zéro déchet ou non.

«En leur montrant en classe avec des activités et des termes associés aux principes écologiques, ils font ensuite des liens avec ce qu’ils voient dans leur maison», souligne-t-elle.

Au total, environ 80 élèves répartis dans 5 classes différentes participeront à ce projet. Des réflexions en groupes seront également faites au fur et à mesure que l’année avance afin de constater si les déchets sont de moins en moins présents sur l’heure du midi.

L’initiative pourrait ensuite s’étendre aux autres cycles scolaires dans les prochaines années si le concept fonctionne chez les plus petits.

«Le faire collectivement, c’est une bonne idée. Chaque petit geste ensemble a une plus grande portée pour la planète et l’environnement.» – Sabrina Simoneau-Bédard

Soutien financier

Le projet des boîtes à lunch a reçu un financement de 1000$ de la part de la Fondation Monique Fitz-Back, qui favorise l’éducation au développement durable dans la province. Elle finance, mets en valeur, mobilise et sensibilise les jeunes.

«Il y a des familles qui sont plus défavorisées dans chacun des groupes. On a déjà acheté quelques boîtes qui permettront la participation au projet [de tout le monde]», explique Mme Simoneau-Bédard.

Ce sont 50 initiatives scolaires au Québec qui seront soutenues grâce à un investissement d’un peu plus de 35 000$ de la fondation.

«Recevoir autant de projets et constater qu’autant de jeunes et de membres du personnel scolaire demeurent actifs en cette année si particulière […], confirme l’espoir que nous plaçons dans cette jeune génération», affirme le directeur général de la fondation, Benoît Mercille.

Mieux manger

Une autre initiative verra également le jour à l’école primaire Lajoie. Un projet de cuisine permettra de montrer différentes alternatives alimentaires aux élèves pour mieux manger et pour réduire les déchets.

Par exemple, au lieu d’acheter des biscuits ou des barres tendres à l’épicerie, les élèves et leurs parents peuvent les préparer eux-mêmes à la maison. Il s’agit d’une solution économique, environnementale et santé.

«[Le financement] va aussi servir à acheter des ingrédients et à faire des démos culinaires en classe», affirme l’enseignante.

Afin de récompenser les élèves de l’école primaire Lajoie qui auront eu à cœur le projet et le développement durable, des prix seront tirés parmi les participants lors du Jour de la Terre, le 22 avril.

Articles similaires