Outremont & Mont-Royal

Écoles encore en présentiel pour les communautés juives ultra-orthodoxes

Ecole Outremont
Photo: Métro Media

Bien que Québec garde le cap sur la rentrée en classe prévue le 17 janvier, certaines écoles juives tournent le dos aux restrictions imposées par le gouvernement.

Plusieurs écoles juives ultra-orthodoxes de l’arrondissement d’Outremont continuent d’accueillir les écoliers dans leurs locaux malgré l’interdiction. Métro a pu constater que l’école communautaire Belz ainsi que l’école Bais Tziporah Skver continuaient ce jeudi matin à accueillir en grand nombre leurs écoliers malgré les interventions successives du SPVM depuis le début de la semaine. 

Plusieurs autobus scolaires arrivent tous les matins entre 8h15 et 8h45 devant ces deux écoles afin que de nombreux élèves de la communauté juive orthodoxe puissent suivre leurs cours en présentiel, et ce, malgré les nouvelles restrictions décrétées le 20 décembre 2021.

Les policiers du SPVM se sont rendus sur place à plusieurs reprises cette semaine, mais aucune contravention n’a été remise pour le moment.

«Le SPVM agit en support avec la santé publique en lien avec l’application des décrets relatifs aux mesures sanitaires», explique l’agente du SPVM Caroline Chèvrefils. 

Le SPVM explique que les agents en uniforme vont sur place pour rencontrer des responsables de l’établissement et rappeler les restrictions sanitaires. Un rapport est ensuite rédigé puis transmis à la section de la moralité, qui enquêtera pour ensuite soumettre un rapport d’infraction générale au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). C’est ce dernier qui détermine les sanctions à appliquer. 

Dans un communiqué de presse du Conseil des juifs hassidiques du Québec datant du 31 décembre 2020, le conseil se défendait de garder ses classes ouvertes aux élèves pour des raisons logistiques.

«Le réseau Internet est inaccessible pour l’enseignement à distance dans nos communautés et nos écoles peuvent enseigner à nos élèves en classe tout en respectant les règles sanitaires, la distanciation physique et le port du masque», avait-il déclaré.

Lors de son point de presse du 5 janvier dernier, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a rappelé les exceptions permettant actuellement une présence en classe. 

«Quand on doit être en atelier, en laboratoire il y a des exceptions qui permettent de faire l’enseignement en présence.»

Le ministre a aussi expliqué avoir «quadruplé le nombre d’équipements informatiques», notamment par l’achat de clés LTE afin de donner un accès Internet à ceux qui n’en avaient pas. 

Selon le porte-parole de la Direction de la santé publique de Montréal, Danny Raymond, «les règles pour les établissements d’enseignement sont réellement les mêmes pour tout le monde». «Depuis le début de la pandémie, nous sommes en communication avec toutes les communautés de Montréal», ajoute-t-il.

Un faible taux de vaccination dans Outremont 

L’arrondissement d’Outremont peine à s’aligner sur ses voisins concernant la vaccination. Selon les données de Santé Montréal, 38% des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu une première dose et 58% des 12 à 17 ans ont reçu deux doses.

Le maire de l’arrondissement est au courant de la situation et de l’incompréhension de certains citoyens de l’arrondissement.

«Au cours des derniers jours, des citoyens d’Outremont me demandent pourquoi les écoles de la communauté juive hassidique demeurent ouvertes», a déclaré le maire d’Outremont, Laurent Desbois, dans une publication Facebook. 

M. Desbois explique s’être entretenu avec des représentants de la santé publique de Montréal, du ministère de l’Éducation, du SPVM et de la communauté juive hassidique à ce sujet.

«J’ai demandé la collaboration des autorités afin de clarifier l’ambiguïté qui semble demeurer dans le décret ministériel et dans son application», a-t-il déclaré.  

Tension avec les médias

Alors que notre journaliste était sur place pour constater la présence des policiers et des écoliers, il a été accosté par un homme de la communauté dans le quartier. Ce dernier l’a filmé et suivi en voiture pendant de nombreuses minutes alors que le journaliste était présent dans le cadre de son travail et pour rapporter l’information publique.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité d’Outremont – Mont-Royal.

Articles récents du même sujet