Outremont & Mont-Royal
22:00 17 août 2015 | mise à jour le: 17 août 2015 à 22:00 Temps de lecture: 3 minutes

Les employés de l’usine Kraft sur la sellette

Les employés de l’usine Kraft sur la sellette
Photo: Anne-Frédérique Hébert-Dolbec/TC Media

Plusieurs dizaines d’employés de l’usine Kraft Heinz située à Ville de Mont-Royal pourraient perdre leur emploi dans les prochaines semaines. Le géant agroalimentaire a annoncé la suppression d’environ 2500 postes à travers les États-Unis et le Canada le 12 août.

La compagnie n’a pas souhaité divulguer quelles usines seraient touchées en Amérique du Nord, ni le nombre de travailleurs qui perdront leur emploi à Montréal. Sur les employés affectés, 700, soit près du tiers, travaillent au siège social de Northfield en Illinois.

Michael Mullen, vice-président aux affaires nationales et gouvernementales, a toutefois mentionné à TC Media que la majorité des travailleurs visés œuvraient dans les domaines de la vente, du marketing et des finances.

À VMR, l’usine produit plusieurs produits dédiés au marché québécois, et est également considérée comme le siège social canadien. Plusieurs employés œuvrent donc dans le domaine administratif.

Yves Gignac, directeur du développement économique à la ville de Mont-Royal, n’était pas non plus au courant des détails. «Nous avons rencontré des représentants de l’entreprise il y a quelques mois pour discuter de projets, mais il n’a pas été question de pertes d’emploi. C’est vraiment une décision de la maison mère.»

Dans le stationnement de l’usine, les employés taisaient leur inquiétude vendredi après-midi, affirmant être tenus au secret industriel. «Si on parle, on pourrait perdre notre job.»

Des contractants rencontrés un peu plus tôt affirment toutefois que l’ambiance est très lourde à l’intérieur. «Les gars sont pas mal inquiets. Ils jasent juste de ça depuis quelques jours. Il y en a qui ont peur pour leur retraite. Mais nous on ne sait rien, on ne sait pas si les travailleurs affectés sont déjà au courant,» ont affirmé plusieurs employés contractuels qui ont préféré taire leur nom.

Une restructuration nécessaire
M. Mullen a indiqué que les changements étaient nécessaires à la suite de la fusion des géants Kraft et Heinz, une transaction de 46 millions $ officialisée le mois dernier.

«Cette nouvelle structure éliminera la duplication pour permettre une prise de décision plus rapide et une croissance accélérée. Ces efforts aideront notre société à réaliser des synergies substantielles, et à réinvestir dans nos marques et nos produits les économies qui en découleront», a-t-il ajouté.

Les employés qui perdront leur emploi auront droit à des indemnités de départ de six mois de salaire et à des services d’orientation et de réinsertion professionnelle.

Cinquième plus grande entreprise agroalimentaire au monde, Kraft Heinz compte environ 46 000 employés à travers le monde et vaut plus de 40 milliards $.

Articles similaires