Outremont & Mont-Royal

Outremont: vos candidats se prononcent sur le vote à visage couvert

Afin d’aborder les enjeux locaux pendant la présente campagne électorale, TC Media a invité les candidats des principaux partis à présenter leur point de vue chaque semaine sur des enjeux locaux.

Cette semaine, nous voulions savoir ce que vos candidats pensent du vote à visage couvert.

Rachel Bendayan, Parti libéral

Justin visits the riding of Outremont in Montreal with LPC candiCette question occupe les esprits depuis quelques temps au Québec. La féministe en moi voudrait un monde dans lequel les femmes prendraient la place qui leur revient sur la scène publique. Cela dit, je ne peux dicter à aucune femme sa façon de vivre sa féminité ou encore d’exercer sa liberté religieuse, d’ailleurs aucun de nous n’en a le droit. L’avocate que je suis, sait que les libertés religieuses sont des libertés individuelles qui sont protégées par la loi. Nous vivons dans un État de droit, et c’est aux tribunaux et non aux politiciens de faire l’arbitrage entre nos différents droits fondamentaux. La députée que je serais, croit que les élus ont le devoir de résoudre les enjeux qui concernent une majorité de Canadiens, tels que l’insécurité financière, le manque de logements abordables et la protection de l’environnement. Ma priorité est d’améliorer la qualité de vie des Canadiens.

Roger Galland Barou, Bloc québécois

RogerGallandBarou_OUTMa position sur la question du Niqab est la même que celle de 90% des Québécois, à savoir que quiconque souhaite devenir citoyen canadien doit prêter serment à visage découvert. Même consigne au moment de voter. Cela, bien entendu, pour des raisons simples d’identification de la personne, mais aussi par respect pour l’égalité entre les hommes et les femmes. Je remarque qu’il y a unanimité sur cette question au Québec et que tous les partis à l’Assemblée nationale ont adopté une motion en ce sens. En outre, cette question est révélatrice de l’absurdité de notre situation constitutionnelle qui donne à des juges non élus la prérogative de définir des politiques sur la base d’une constitution non ratifiée par le Québec et qui enlève aux élus le pouvoir d’exercer leur devoir : décider pour le bien commun en fonction de la population qu’ils représentent. Pour combattre la vision multiculturaliste et antidémocratique du bloc canadien, il y a tout à gagner à faire confiance au Bloc Québécois.

Rodolphe Husny, Parti conservateur

Rudy HusnyLe port du voile intégral dans la vie publique au Canada est troublant. Notre priorité est de mettre de l’avant une loi pour le serment de citoyenneté à visage découvert. Un gouvernement conservateur réélu introduira un projet de loi dans les 100 premiers jours. Nous avons tracé une ligne dans le sable avec le serment de citoyenneté, nous ne fermons pas la porte à d’autres mesures.  La très grande majorité de Canadiens et Québécois est d’accord avec nous ; c’est une question de valeurs, de bon sens, d’ouverture et d’égalité. Le NPD et les Libéraux sont déconnectés de la réalité en s’opposant à nos actions et en acceptant le serment à visage couvert. Comme vous, je trouve cela offensant qu’une personne couvre son visage, au moment même où elle souhaite se joindre à la grande famille canadienne, en s’engageant à accepter les responsabilités et les devoirs de la citoyenneté.

Thomas Mulcair, NPDThomas_Mulcair

Les règles d’Élections Canada sont claires et sont les mêmes pour tout le monde. Nous encourageons fortement les gens à effectuer leur devoir de citoyen en exerçant leur droit de vote, et ce dans le complet respect des procédures d’identification mises en place par Élections Canada conformément à la loi électorale.

 

 

Leur réponse, de maximum 150 mots, est publiée intégralement. La participation des candidats n’est pas obligatoire.

Articles récents du même sujet