Outremont & Mont-Royal

Théâtre Outremont: huis clos au cœur de la crise financière

Photo: Collaboration spéciale

À l’aube de la crise financière de 2008, une nuit suffit pour qu’un riche gérant de fonds voit son empire s’écrouler sous ses pieds. Avec la pièce Instructions pour un éventuel gouvernement socialiste qui souhaiterait abolir la fête de Noël, les comédiens Luc Picard et Sophie Desmarais plongent l’auditoire dans le mécanisme «obscur et fragile» qu’est celui de la finance et de son déclin.

Jason, un broker fortuné, interprété par Luc Picard, se retrouve coincé dans la crise financière qui guettait les États-Unis depuis un an. Son empire, qu’il a pris tant de temps à bâtir, s’écroule à la vitesse de la lumière.

Réapparait alors en plein milieu de la nuit, Cass, jouée par Sophie Desmarais, une jeune employée fraîchement sortie de thérapie. Bien qu’elle soit surdouée en mathématiques, ses aptitudes sociales s’apparentent un peu à l’autisme.

«On ne sait pas exactement ce qui les unis, mais ils finissent par jouer un rôle vraiment important l’un pour l’autre, souligne Luc Picard. À ses côtés, Jason réalise que son empire est devenu son égo et qu’avec le temps, il a oublié ses rêves d’enfance.» Celui-ci constate que le tourbillon de la finance l’a emporté depuis bien longtemps.

«C’est un texte exigeant, intelligent, rapide, souligne Luc Picard. J’ai tout de suite été attiré par la rapidité des interventions, les monologues, mais c’était tout un défi de rendre vivant cet univers de chiffres, de calculs et de finances.» Selon le comédien, le texte de l’auteur Michael Mackenzie, construit comme un thriller, réussit à rendre le jargon financier accessible.

Bien qu’il relate des évènements de 2008, Luc Picard pense que le sujet est encore d’actualité. «On fait référence dans cette pièce à la consommation de masse et à l’individualisme», dit-il, en soulignant que ces maux rongent toujours notre société.

Instructions pour un éventuel gouvernement socialiste qui souhaiterait abolir la fête de Noël a été créée au Théâtre du Centaur en 2011, traduit de l’anglais, par Alexis Martin pour le théâtre d’Aujourd’hui en 2013 et se retrouve aujourd’hui sur les planches du théâtre Outremont.

Cette pièce sera présentée du jeudi 15 octobre 20h, au samedi 17 octobre 20h au Théâtre Outremont.

Articles récents du même sujet