Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
15:56 24 octobre 2018 | mise à jour le: 24 octobre 2018 à 15:56 Temps de lecture: 4 minutes

Un nouveau groupe de partage pour mieux vivre son deuil périnatal

Un nouveau groupe de partage pour mieux vivre son deuil périnatal
Photo: Deposit photoL’Empreinte est le premier groupe de partage en deuil périnatal à voir le jour dans la pointe est de l’île.

Le Centre de ressources périnatales Les Relevailles de Montréal lance « L’empreinte », un groupe de soutien pour les parents ayant vécu le drame de perdre leur bébé durant la grossesse ou pendant la période suivant l’accouchement.

Le groupe de partage en deuil périnatal prendra d’abord la forme d’un groupe ouvert, se réunissant deux fois par mois, et se veut un lieu de réconfort où les parents pourront trouver de l’écoute, de l’information et des outils nécessaires pour les accompagner dans les différentes étapes du deuil.

L’initiatrice du projet, Émilie Desgagnés, est une éducatrice spécialisée de 29 ans. Elle a perdu en 2016 son fils William, né prématurément, alors qu’il n’avait que 10 jours.

C’est lors de sa seconde grossesse, marquée par l’anxiété et le souvenir de son premier enfant, qu’elle est devenue membre des Relevailles et y a obtenu le soutien de l’intervenante Michèle Boulanger.

« Lui parler me faisait du bien, se souvient-elle. Les gens autour de soi ne savent tellement pas quoi dire. On m’a déjà dit que c’était mieux pour William qu’il soit décédé, mais ce n’est pas ça que l’on veut entendre! »

« C’est une souffrance atroce que l’on vit. Et ça passe par plusieurs étapes : la colère, l’isolement, la culpabilité. Puis, finalement, on apprend à vivre avec, même si on ne peut jamais accepter. »  – Émilie Desgagnés

Maintenant l’heureuse maman d’un bébé de 16 mois, elle veut aider les parents qui vivent des expériences similaires à briser l’isolement. « Je ne veux pas être un exemple ou un modèle, précise-t-elle, mais j’espère apporter un peu de paix, et mettre un peu de baume. »

Les deuils tels que celui vécu par Mme Desgagnés sont le lot de plusieurs couples aux espoirs brisés. Selon l’Institut de la statistique du Québec, plus de 600 bébés décèdent chaque année au Québec en cours de grossesse ou avant la fin du premier mois de vie, ce qui représente environ 8 bébés sur 1000.

Cette statistique n’inclut pas les fœtus de moins de 500 grammes, ce qui correspond au 5e mois de la grossesse, qui ne sont pas comptabilisés au Québec. La plupart des études médicales démontrent qu’environ 20 % des grossesses ne se rendront pas à terme.

Un lieu d’échange et d’espoir

Émilie Desgagnés avait d’abord proposé son idée dans le cadre du concours Que ferais-tu avec 2000$ pour les tout-petits, initié par 1,2,3 Go! Pointe de l’île.

« L’idée n’avait pas été retenue lors du concours, mais quand elle a été présentée aux acteurs de la petite enfance, ça a allumé des étincelles, affirme Josée Lapratte, directrice générale du CRP Les Relevailles. On a vu qu’il y avait une demande qui venait vraiment du milieu, alors on s’est dit qu’il y avait un bon momentum pour ce beau projet, et on a travaillé avec Émilie pour connaître sa vision et mettre le groupe en place. »

Des intervenantes des Relevailles, dont Michèle Boulanger, ont contribué à ficeler le projet et au moins deux d’entre elles seront présentes lors des soirées pour assurer l’animation des rencontres qui pourront accueillir de 4 à 10 personnes.

« Ça prend des gens qui ont une forte expérience en animation de groupe, et qui ont des fortes connaissances et compétences en lien avec le deuil périnatal. J’ai la chance d’en avoir ici », souligne la directrice du Centre, qui assure avoir déjà reçu plusieurs appels d’hôpitaux intéressés à la nouvelle ressource.

L’espace d’expression veut accueillir les pleurs et les colères, mais aussi les sourires et les rires. « Ces parents, on souhaite qu’ils retrouvent le bonheur et aient d’autres enfant par la suite, souligne Mme Lapratte. On les accompagnera à être capables de faire le deuil afin de réussir cette transition. C’est une démarche d’espoir et de vie. »

Service gratuit, tous les jeudis en soirée, aux deux semaines, de 19 h à 21 h 30, dès le 22 novembre.  Pour inscription et en savoir davantage sur le service, contactez le 514 640-6741.

Articles similaires