Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Fin de saison décevante pour le patineur pointelier Pascal Dion

Fin de saison décevante pour le patineur pointelier Pascal Dion
Photo: Schaats FoisEn plus de remporter les Championnats du monde au relais l’an prochain, Pascal Dion vise également obtenir quelques médailles individuelles au cours de la saison.

Le Pointelier Pascal Dion rentre bredouille des Championnats du monde de patinage de vitesse, qui se sont déroulés du 8 au 10 mars, à Sofia, en Bulgarie.

Le patineur ne prenait part qu’à l’épreuve du 5000m relais, ne s’étant pas qualifié lors des différentes Coupes du monde pour participer aux épreuves individuelles. L’équipe canadienne de relais, complétée par les Québécois Charles Hamelin, Samuel Girard et Charle Cournoyer, a terminé quatrième lors de sa course en demi-finale.

« Ça n’a pas très bien été, c’est décevant pour moi particulièrement comme je n’y étais que pour ça, admet l’athlète.  On était quatrième alors qu’il restait 15 tours, nous sommes habituellement capables de remonter, mais là c’était presque impossible vu la mauvaise condition de la glace. »

Bien que l’objectif ultime soit de remporter les Championnats du monde, Pascal Dion se console en rappelant que l’équipe termine la saison en deuxième position au classement cumulatif.

Toujours à Sofia lorsque rejoint par l’Avenir de l’Est, le sportif de 24 ans songe déjà au retour à l’entraînement.

« Avec notre nouvel entraîneur, Éric, on a déjà appris beaucoup, affirme-t-il. Il est arrivé avec nous au début de la saison, on n’a pas pu travailler avec lui l’été dernier. On devenait meilleur lors des dernières Coupes du monde, j’ai déjà hâte de travailler avec lui cet été et de commencer fort l’an prochain. »

Une médaille d’or avant de clôturer la saison
Pascal Dion et ses coéquipiers avaient pourtant quitté l’Allemagne médaille d’or au cou après avoir remporté les épreuves du relais 5000m masculin lors de la cinquième Coupe du monde de la saison, le 3 février dernier.

Il s’agissait de la première médaille d’or au relais cette saison pour l’équipe canadienne, qui a eu à faire face à quelques chutes et accrochages au cours des premières Coupes du monde.

« Nous voulions prouver que nous étions parmi les meilleures équipes au monde au relais, malgré ces malchances et même si nous avions un nouvel entraîneur, s’était alors réjoui le patineur pointelier. C’est fait! »

Qualifié pour les finales B lors d’épreuves individuelles, Dion avait terminé au huitième rang au 1000m, et s’était classé douzième au 1500m.

L’équipe canadienne s’était ensuite rendue à Turin, en Italie, afin de participer à la sixième et dernière Coupe du monde de la saison, qui s’est déroulée du 8 au 10 février.

Dion avait cédé sa place à Steven Dubois pour les quarts de finale du relais masculin, et avait alors dû assister en spectateur à l’élimination de ses coéquipiers, qui ont terminé troisièmes de leur course. Seules les deux premières positions se qualifiaient pour les demi-finales.

Aux épreuves individuelles, le médaillé olympique, qui avoue avoir eu quelques problèmes de santé durant cette période, s’était classé dixième lors des demi-finales du 500m, et n’avait pas passé les rondes de qualifications au 1500m.

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *