Signature du Livre d’or: l’oeuvre de Nicole Léger inscrite dans la mémoire collective

Signature du Livre d’or: l’oeuvre de Nicole Léger inscrite dans la mémoire collective
Photo: Sébastien GervaisNicole Léger est la fille de Marcel Léger, ancien député péquiste et ministre dans le cabinet de René Lévesque. Élue pour la première fois en 1996, elle a quitté la vie politique en 2018.

La carrière de l’ancienne députée péquiste Nicole Léger a été  célébrée le 11 mars. Sa signature est désormais immortalisée dans le Livre d’or de l’Arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

Une soixantaine de proches s’étaient réunis à la Maison du citoyen pour souligner la « contribution exceptionnelle » de celle qui a siégé à l’Assemblée nationale pendant près de 22 années ininterrompues.

Sa successeure, Chantal Rouleau, a tenu à souligner l’engagement de celle qui a occupé les postes de ministre déléguée et ministre de la Famille au cours de sa longue carrière.

« Sa première pensée a toujours été pour les Pointeliers et les Montréalestois, s’est rappelée Mme Rouleau. Lorsqu’on est en politique, c’est synonyme d’audace, et elle a su en faire preuve tout au long de son engagement. »

Nicole Léger, entourée des membres du conseil d’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles : Gilles Déziel, Nathalie Pierre-Antoine, Suzanne Décarie, Caroline Bourgeois, Lisa Christensen et Richard Guay.

Il s’agissait de la première signataire depuis l’accession de Caroline Bourgeois à la mairie d’arrondissement.

Le leg de son passage est « remarquable », a témoigné la mairesse, qui souligne sa contribution aux projets du Centre Le Mainbourg, de la Maison des naissances, du Train de l’Est, du Carrefour Jeunesse-Emploi et le réseau des Centres de la petite enfance, pour lesquels « toutes les familles de Pointe-aux-Trembles et du Québec peuvent la remercier. »

« Je suis très heureuse que l’on ait pu honorer Mme Léger, qui a été une députée avec tout son cœur. Adolescente, je me souviens de l’avoir vue au Carrefour de la Pointe, il y avait une file de gens qui attendaient pour lui parler, et elle a pris le temps de parler à chacun d’entre eux. Ça a été mon premier contact avec la politique, et ça m’a marquée. » – Caroline Bourgeois, mairesse de RDP-PAT

Une députée proche des citoyens
L’anecdote racontée par Mme Bourgeois a ému Nicole Léger, qui s’est déclarée honorée, « et même intimidée » par l’hommage.

« Les yeux me sont venus pleins d’eau; ça me rappelait pourquoi j’étais en politique, confie-t-elle.  Cela correspond à ce que je suis comme personne publique, dans mon patelin, et m’a ramenée à tous ces moments sympathiques que je vivais régulièrement. »

Le mari de Mme Léger, Jean-Paul Dahm, est également venu partager des souvenirs plus personnels, racontant entre autres avoir vu sa femme faire une épicerie et acheter des bottes d’hiver pour une mère monoparentale ayant frappé à la porte de leur résidence pour obtenir de l’aide.

Une contribution aussi importante que ses plus grandes réalisations, juge l’ancienne députée, qui s’est dite très touchée par tous les témoignages et les remerciements reçus.

« C’est tellement ingrat la politique, on pense que les gens nous oublient, et ce serait normal, lance-t-elle. Mais ce n’est pas ça que l’on m’a exprimé, c’est comme si j’étais toujours dans le cœur des gens. »

En plus d’être proche aidante pour sa mère, Nicole Léger reste présidente du Comité de développement de l’est de Montréal, en plus d’offrir des services de formation, de mentorat et coaching.

Établi depuis 2012, le Livre d’or de l’Arrondissement vise à faire reconnaître les réalisations marquantes des Pointeliers et Prairivois à l’ensemble de la communauté. La signature de Mme Léger y rejoint, entre autres, celles d’athlètes olympiques, dont les sœurs Dufour-Lapointe et Philippe Beaudry.