Une nouvelle station Communauto à Pointe-aux-Trembles

Une nouvelle station Communauto à Pointe-aux-Trembles
Photo: Archives Métro MédiaEn tout, 150 véhicules en station seront ajoutés aux 900 actuellement en place, ce qui fera passer le total de la flotte montréalaise à en 1800.

Le service d’autopartage Communauto implantera une nouvelle station à Pointe-aux-Trembles avant l’été. L’endroit exact et le nombre de véhicules qui y seront assignés ne sont toutefois pas encore déterminés.

Le seul véhicule actuellement disponible dans l’Arrondissement se trouve en en face de la Maison du Citoyen, sur la rue Notre-Dame, derrière le Centre Communautaire Roussin. Cette fois, l’entreprise lorgne le secteur de l’aréna Rodrigue-Gilbert.

« On a parlé avec l’Arrondissement, on évalue ce qui est possible au niveau de l’emplacement, affirme le vice-président en développement stratégique de l’organisation, Marco Viviani. Certainement, l’ajout d’une station à très court terme. Est-ce qu’on est capable de faire plus? Possiblement. »

L’impact de la navette
Actuellement, on compte 95 résidents de Pointe-aux-Trembles abonnés au service, ce qui n’est « pas mal pour un secteur éloigné du centre », selon M. Viviani. Le taux de croissance annuel dans l’Arrondissement est de 15%, légèrement au-dessus de la moyenne montréalaise, qui se situe autour de 12%.

Avec le retour de la navette fluviale, « des changements importants s’en viennent à Pointe-aux-Trembles au niveau du transport », assure le vice-président, et Communauto veut se positionner pour ne pas manquer le bateau.

« Ce sera une occasion d’aller un peu plus loin, en espérant que de nouvelles solutions qui viendront avec la navette puissent générer une attention des résidents vers une nouvelle forme de mobilité », espère M. Viviani.

Pointe-aux-Trembles n’est pas le seul arrondissement à bénéficier de la volonté de croissance de l’entreprise qui fêtera en 2019 son 25e anniversaire. Six nouvelles stations s’ajouteront aux 19 existantes dans l’Arrondissement Ahuntsic-Cartierville, et d’autres seront également implantées à Rosemont–La Petite-Patrie, dans les secteurs de Griffintown, à Mercier-Est et sur le territoire de la Ville de Côte Saint-Luc.

L’offre en mode libre-service sans réservation Auto-mobile augmentera également sa taille de 23%, avec l’ajout de 135 véhicules sur le territoire montréalais. La flotte comptera donc bientôt un total de 720 véhicules à Montréal. Le service portera dorénavant le nom FLEX.