Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Jeune poète récompensée

Photo: (Photo: Gracieuseté – Suanet Hernández)

Amelia Hernández ne se doutait pas que sa participation à un atelier de poésie allait souligner son talent pour l’écriture. Soumis à un concours au Japon, son poème s’est attiré les honneurs.

Elle est en cinquième année du primaire à l’école Notre-Dame et a un tempérament plutôt timide. C’est dans le cadre d’un atelier donné par la poète Jeanne Painchaud, en résidence à la bibliothèque de Pointe-aux-Trembles, que la jeune Amelia a composé ses premiers haïkus, des courts poèmes de trois vers très populaires au Japon.

«C’était la première fois que j’écrivais des poèmes», explique la jeune prodige. Envoyé à un prestigieux concours littéraire japonais, son haïku s’est démarqué et a remporté la première place. «Avant je n’aimais pas montrer ce que je faisais, mais là j’ai vu que c’était quand même bon», dit celle qui a été récompensée par une plaque en verre où est inscrit son poème, en français et en japonais.

On visite une grande horloge

pour toi le temps passe vite

pour moi c’est différent.

Inspiré par une visite au quai de l’horloge, dans le Vieux-Port de Montréal, son poème aborde la question du temps qui passe et des différences de perception. Croyant d’abord à une blague, c’est avec enthousiasme que les parents d’Amelia lui ont appris la bonne nouvelle, reçu par courriel. Aujourd’hui, Amelia est fière de cet exploit et continue de pratiquer sa plume à l’occasion.

Articles récents du même sujet