Un cerf fracasse deux vitrines à PAT avant d’être abattu

Un cerf fracasse deux vitrines à PAT avant d’être abattu
Photo: GracieusetéLes policiers sont intervenus rapidement et on ne déplore aucun blessé.

Une surprise attendait les employés de la Fripe-Prix Renaissance de la rue Saint-Jean-Baptiste ce matin : un cerf avait visité l’établissement vers 6h, avant l’ouverture.

« Il est entré par une vitre, et s’est promené quelques minutes dans le magasin », raconte Cécile Carrasco, responsable des communications et du marketing chez Renaissance. À l’arrivée des policiers, il s’est enfui par une autre fenêtre.

Malheureusement, l’animal blessé a dû être abattu, dans une cour arrière, à quelques rues de l’incident. Les agents de la protection de la faune, qui interviennent habituellement en première ligne, ont confié le dossier aux policiers.

« Les policiers ont toute l’expertise nécessaire pour évaluer la situation et décider si l’animal est en état d’être remis en liberté ou déplacé, explique Catherine Ippersiel, porte-parole pour le ministère des Forêts, de la faune et des parcs. Dans ce cas, l’état de santé de l’animal laissait entrevoir des blessures très grave, donc pour ne pas le faire souffrir inutilement, il a été décidé de l’abattre. C’était honnêtement la seule option qui s’offrait. »

Outre les vitres, aucun dommage n’a été constaté dans le magasin.

Dans un communiqué émis le 24 avril, l’arrondissement rappelle aux citoyens l’importance de ne pas nourrir les cerfs, ni tout autre animal sauvage d’ailleurs. Non seulement cela les accoutume à ne plus chercher naturellement de la nourriture, mais cela leur fait aussi perdre leur crainte naturelle pour l’humain.