Il avait évité un drame lors d’un incendie : Maxime Sauvé distingué à Québec

Il avait évité un drame lors d’un incendie : Maxime Sauvé distingué à Québec
Photo: Amélie Gamache / Avenir de l'Est

Maxime Sauvé, un Pointelier, a reçu à Québec, la Citation de reconnaissance pour avoir accompli un acte d’héroïsme qui a permis de sauver plusieurs vies lors d’un incendie qui s’était déclaré en juillet 2018.

Alors qu’il était parti faire un tour à vélo, Maxime Sauvé, habitant de Pointe-aux-Trembles, avait permis d’éviter le pire. Au détour de la 26e avenue, roulant sur Notre-Dame, l’homme a senti le feu. Ni une, ni deux, il a mis tout en œuvre pour sauver la vie des personnes habitant le bâtiment. Quitte à passer par les balcons, extincteur à la main.

Pour cet acte de bravoure, il a obtenu le 6 octobre, lors la journée internationale de reconnaissance des pompiers, la « Citation de reconnaissance pour avoir accompli un acte d’héroïsme qui a permis de sauver plusieurs vies lors d’un incendie ». Distinction remise par la ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault.

« Il est une inspiration pour tous les Québécois »

Chantal Rouleau, députée de Pointe-aux-Trembles, présente à l’événement, a souligné : « Maxime Sauvé mérite la reconnaissance du gouvernement du Québec (…).Il est discret, mais très impliqué dans la communauté, et particulièrement dans le hockey à Pointe-aux-Trembles, avec sa compagne Valérie. Aujourd’hui, je veux lui rendre hommage pour son geste héroïque. Il venait de perdre son fils Danyk et, en pensant à lui ce soir-là, il a sauvé la vie de dizaines de personnes qui auraient pu périr dans un incendie. Il n’a écouté que son courage, au péril de sa vie (…). Il est une inspiration pour tous les Québécois ».

Face à cette reconnaissance, Maxime Sauvé reste humble, quoique très honoré d’avoir reçu cette distinction. Mais pour lui, sauver ces personnes du feu était normal : « Ce soir-là, j’ai simplement écouté mon cœur, et j’ai agi avec mon instinct. Ma seule option, était d’aller aider ses gens à l’intérieur. Alors je n’ai pas vraiment de mérite. »