LaSalle
17:18 12 novembre 2019

Neuf conseils pour pelleter sans se faire mal

Neuf conseils pour pelleter sans se faire mal
Photo: Josie Desmarais

La première bordée de neige à Montréal amène son lot de contraintes, notamment l’obligation de déneiger. La neige de la voiture, de ses escaliers, de son entrée, de son stationnement… C’est dans ce cadre que l’Association des chiropraticiens du Québec (ACQ) donne ses conseils pour éviter les blessures et les courbatures.

Déneiger, c’est du sport. Chaque hiver, les personnes qui possèdent une entrée pour deux voitures de 30 mètres carrés, dégage quelque 6300 kg de neige, selon l’ACQ. Et si une pelletée fait 5 kg, toujours selon l’ACQ, c’est 1260 fois le même mouvement à faire chaque jour.

Un tiers des Canadiens pointe le fait de pelleter la neige comme source de douleurs musculaires et articulaires (source Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail).

Les conseils de l’ACQ

D’abord, il faut chauffer ses muscles en faisant quelques exercices. Ensuite, l’association recommande de pousser la neige plutôt que de la lever.

Chose essentielle, il faut garder le dos droit et forcer en pliant les genoux pour soulever la neige, ne surtout pas tirer le dos. Il convient aussi de garder la charge de la pelle le plus proche de soi pour éviter un étirement musculaire. Pour éviter les torsions du tronc en déposant la pelletée, bien penser à pivoter son corps en entier.

Plutôt que de prendre une grosse pelleté, en prendre plusieurs légères. Il faut aussi penser à utiliser une pelle adaptée à sa taille et ne pas la choisir trop lourde. Lors d’une tempête de neige, le plus simple, selon l’ACQ est de sortir déneiger plusieurs fois plutôt qu’une, l’effort sera moins intense.

Enfin, les chiropraticiens conseillent de prendre le temps de bouger plutôt que d’aller trop vite pour terminer rapidement, et risquer la blessure.