Bientôt un nouveau café pour rassembler les Pointeliers

Bientôt un nouveau café pour rassembler les Pointeliers
Photo: Elena Broch/Avenir de l'estMaya, Yannick (au centre) et Charles, mettent leurs talents au profit de leur établissement situé sur la rue Notre-Dame et qui devrait ouvrir fin novembre.

Un nouveau café sur la rue Notre-Dame va ouvrir ses portes fin novembre, sous le nom de Café Fomo. Encore quelques mises au point et il sera prêt à servir ses premiers clients. Plus qu’un café, les gérants veulent en faire un lieu de rassemblement.

Maya Bernatchez, Yannick Gagné et Charles Pelletier ont décidé de reprendre les locaux de La Pointe au café. Cet établissement avait baissé le rideau en septembre dernier. « Lorsque j’ai appris la fermeture, j’ai dit à Yannick, viens, on reprend le café, en blaguant. Il a dit ok. Alors on s’est lancé ! », explique Maya.

« Yannick et moi, sommes de Pointe-aux-Trembles, Charles y travaille en tant que photographe. Tous les trois, on connait bien la population, et on sait à quel point les gens ont besoin de se retrouver », souligne Maya. Avec Yannick, ils sont responsables de l’événementiel du Carrefour de La Pointe, via l’agence de marketing Daiji. Cette année, ils ont voulu leur « propre endroit, c’était une envie depuis longtemps ».

« Rendre Pointe-aux-Trembles plus sexy »

« On veut retrouver le côté cool de Rosemont ou de Beaubien, rendre Pointe-aux-Trembles plus sexy, pour toute la famille », souligne Maya. Des jeux de société, des ateliers de tricot, des bornes de réalité virtuelle, des livres, des événements ponctuels, voilà ce que proposera progressivement le trio. Sans oublier les boissons, les repas et les pâtisseries, « faits avec des produits de qualité ». « On compte aussi utiliser notre sous-sol pour mettre en place des soirées Donjons et dragons par exemple », précise Yannick.

Le trio a décidé d’appeler leur établissement Café Fomo, en lien avec le mouvement Fear of missing out, « la peur de manquer une nouvelle ou un événement » : « On va proposer des expériences éphémères, pour que ce ne soit pas tout le temps la même chose, pas les mêmes menus, les mêmes événements. »

Yannick est devenu membre actif de l’Association des commerçants et professionnels du vieux Pointe-aux-Trembles (ACPVPAT). Il l’assure, tous trois comptent bien participer à l’effort collectif et n’hésiteront pas « à se remonter les manches » pour favoriser le commerce pointelier.

Cette ouverture est une bonne nouvelle pour le commerce dans l’arrondissement. Joanne Paiement, présidente de l’ACPVPAT est ravie : « Les gens ont besoin encore de se voir, d’être ensemble et de partager des expériences à échelle humaine. Le café est l’exacte réponse à cela. »

Camille Scheed, commissaire au développement commercial de l’arrondissement souligne : « Nous sommes très heureux de voir ce commerce être relancé par des entrepreneurs. J’ai eu la chance de les accompagner tout au long de leur démarche. » Suivie par Caroline Bourgeois, mairesse de l’arrondissement : « La volonté de l’arrondissement de dynamiser l’offre commerciale est bien réelle. Le Vieux-Pointe-aux-Trembles est un quartier animé, effervescent et dynamique. L’arrivée de ce nouveau commerce démontre bien qu’il y a de réelles opportunités d’affaires ici. »