Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
13:41 10 décembre 2019 | mise à jour le: 10 décembre 2019 à 13:41 temps de lecture: 3 minutes

«La CDC de la Pointe entre dans une nouvelle ère»

«La CDC de la Pointe entre dans une nouvelle ère»
Photo: Elena Broch/Avenir de l’est

La Corporation de développement communautaire (CDC) de la Pointe – Région Est de Montréal a fêté ses 25 ans d’existence sur le territoire. Une date anniversaire importante pour cette structure essentielle sur le territoire.

C’est en 1994 que la Corporation de développement a été fondée, notamment pour regrouper les organismes communautaires, les soutenir et les représenter dans leurs actions. À cette époque, Suzanne Bernard en était la directrice générale.

Aujourd’hui, ce sont quelque 35 organismes qui sont membres de cette CDC. Dans les bureaux tout rénovés du centre Mainbourg, à Pointe-aux-Trembles, une équipe de six personnes travaille d’arrache-pied sur de nombreux sujets : santé, sécurité, saines habitudes de vie, exclusion, habitation…

Besoin d’argent pour soutenir la communauté

Jonathan Roy, directeur de la structure depuis deux ans et demi, pour qui la CDC «entre dans une nouvelle ère», lance un appel : «On a besoin de plus de soutien financier pour les projets des organismes membres.» Pour le moment, la CDC reçoit une subvention du gouvernement du Québec de 90 000$ pour ses frais de fonctionnement (paiement des salaires notamment), 10 000$ «à la mission», de la Ville de Montréal, Centraide et la Direction régionale de santé publique (DRSP) et des financements ponctuels selon les projets menés, «400 000$ sur plusieurs années». «Ce qu’on voudrait c’est que ces aides ne soient plus versées au projet», ajoute le directeur de la CDC.

Une consultation en vue d’un nouveau plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire est à ce propos en cours. Cette consultation prévoit la tenue de différentes activités, notamment un appel de mémoires auprès des regroupements d’organismes communautaires, du milieu municipal et des fondations.

Au fil du temps, la CDC a réussi à créer de nombreuses ressources pour les citoyens et ses membres. À l’image des habitations communautaires Sainte-Germaine-Cousin, Mainbourg, le Domaine (500 logements abordables et sociaux) ou encore des services de formations aux organismes (communication sur les réseaux sociaux par exemple). Sans oublier la mise en place de la ligne d’autobus 81, en collaboration avec la CDC de Rivière-des-Prairies. «Nous avons récemment obtenu un prix pour cela. Nous avions mis en place une pétition pour l’installation de cette ligne.» Ce prix leur a été attribué dans la catégorie Action et mobilisation des usagers pendant le gala des prix Guy-Chartrand, organisé par Trajectoire Québec.

Pour les années à venir, on veut travailler sur plusieurs sujets. Jonathan Roy énumère : «L’amélioration du transport en faisant une pression politique et médiatique, la santé mentale ― un défi de plus en plus important dans le secteur ―  le développement de services pour les familles comme attirer une offre commerciale de proximité.» Tout ce travail se faisant en collaboration étroite avec les citoyens, les organismes, l’arrondissement, la Ville de Montréal, etc.

Articles similaires