Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
17:00 31 décembre 2019 | mise à jour le: 24 décembre 2019 à 12:14 temps de lecture: 25 minutes

2019 dans le rétroviseur

2019 dans le rétroviseur

Qu’est-ce qui a marqué Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est en 2019 ? Voici une revue des événements significatifs de l’année 2019 qui permettra à nos lecteurs et lectrices de répondre à cette question.

Janvier

Des monticules de débris au cœur d’une poursuite à Montréal-Est

Montréal-Est poursuit une entreprise de son territoire pour la contraindre à réduire la hauteur des amas de matières combustibles qui sont entreposées sur son terrain. Les buttes poseraient un risque «déraisonnable» à la sécurité, selon un avis du Service de sécurité incendie de Montréal. Des débris sont empilés sur le terrain du centre de tri 3R Valorisation, de la rue Broadway. Ces monticules peuvent atteindre 12m de hauteur.

Ouverture des cliniques d’hiver

Le feu vert a été donné à l’ouverture progressive de huit cliniques d’hiver sur le territoire de l’est de Montréal, le 14 janvier. Des plages horaires ont été ajoutées afin de désengorger les urgences pendant la saison grippale. Ces cliniques augmenteraient le nombre de patients pris en charge par jour. Le Groupe de médecine familiale (GMF) Pointe-aux-Trembles participait à ce programme.

Difficile de trouver du personnel pour les organismes communautaires de l’Est

La pénurie de main-d’œuvre frappe durement les organismes communautaires de l’Est, lesquels peinent à recruter et retenir des employés. Les particularités du milieu communautaire dans l’Est métropolitain rendent le défi encore plus ardu pour les gestionnaires. On pense ici au manque de financement des organismes, à la faiblesse du transport en commun et à la difficulté d’offrir des salaires et des avantages sociaux concurrentiel. Selon une étude du Comité sectoriel de main d’œuvre, sortie en 2017, le salaire moyen dans les organismes communautaires est de 18,54$/h, alors qu’il est de près de 25$ au Québec.

Le maire de Montréal-Est candidat pour le Parti conservateur

Lors d’une conférence de presse tenue le 22 janvier, le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Andrew Sheer, confirme que le maire de Montréal-Est, Robert Coutu, sera candidat pour  sa formation politique aux élections fédérales d’octobre 2019. L’édile montréalestois tentera de ravir la circonscription de la Pointe-de-l’Île au bloquiste Mario Beaulieu.

 

Février

Augmentation des demandes d’aide alimentaire dans l’est

Les organismes communautaires de l’est de la métropole font des pieds et des mains pour répondre à la demande d’aide alimentaire, en hausse constante depuis un an. Chez Action Secours, un organisme qui dessert Montréal-Est et Pointe-aux-Trembles, la présidente du conseil d’administration, Louise Masquer, a constaté une augmentation de 17% de la distribution des paniers de denrées dans la dernière année. L’augmentation du coût de la vie pousse les petits salariés à s’inscrire à la banque alimentaire de leur quartier.

Trois familles de Montréal-Est à la rue après un incendie

Un incendie qui a éclaté le 14 février au soir au sous-sol d’un bâtiment du boulevard Notre-Dame Est, situé entre le boulevard Joseph-Versaille et l’avenue David, a nécessité l’intervention de près de 80 pompiers du Service d’incendie de Montréal. Dix résidents ont dû être pris en charge par la Croix rouge canadienne, leur logement n’étant plus habitable. Les pompiers ont dû combattre plus de trois heures pour maîtriser les flammes. Heureusement, les occupants de la résidence ont pu être évacués avant l’arrivée des services d’urgence.

Médaille d’or pour le Pointelier Pascal Dion

Le Pointelier Pascal Dion quitte l’Allemagne médaille d’or au cou après avoir remporté les épreuves du relais 5000 m masculin lors de la cinquième Coupe du monde de la saison. L’équipe canadienne, qui compte également sur la vitesse des Québécois Charles Hamelin, Samuel Girard et Charle Cournoyer, a coiffé les Japonais et les Hongrois au fil d’arrivée. Qualifié pour les finales B lors d’épreuves individuelles, Dion a terminé au huitième rang au 1000 m, et s’est classé douzième au 1500 m.

 

Mars

Une fin amère pour les Rangers de Montréal-Est

Ayant terminé au huitième rang au classement général, avec une fiche de 22 victoires, 22 défaites, 2 défaites en prolongation et 2 défaites en fusillade, l’équipe montréalestoise devait affronter chacune des six premières équipes lors de la première ronde du tournoi de fin de saison. L’équipe des Rangers a été vaincue lors de cinq des six parties qu’elle a disputées pendant de la première ronde des confrontations de la Coupe NAPA de la Ligue de hockey Junior AAA du Québec (LHJAAAQ). Sa seule victoire a été obtenue lors de tout premier match du tournoi printanier, le 3 mars, contre le Titan de Princeville.

Québec donne le feu vert à la décontamination de la Plage de l’Est

Québec délie les cordons de la bourse pour décontaminer le littoral de la plage de l’Est. Les baigneurs devront toutefois attendre au moins trois ans avant de pouvoir sauter à l’eau. Chantal Rouleau, députée de Pointe-aux-Trembles et ministre de la Métropole et de la région de Montréal, et Benoit Charette, ministre de l’Environnement, ont confirmé l’investissement de 5 M$. Des analyses doivent être menées pour déterminer les méthodes de décontamination qui seront utilisées. Les travaux devraient débuter en 2020. L’accès aux activités nautiques, telles le canot et le kayak, devrait être possible l’année suivante, le ministre Charrette a évoqué une «probable» baignade uniquement pour 2022.

Un nouveau départ pour la directrice du Carrefour familial Les Pitchou

Avec un pincement au cœur, mais avec la satisfaction de laisser son «bébé» entre bonnes mains, la directrice du Carrefour familial les Pitchou, Josée Lafrenière, tirait sa révérence après 17 ans de service au sein de l’organisme. C’est en tant que maman ayant besoin de soutien que Josée Lafrenière mettait pieds aux Pitchou pour la première fois, il y a 20 ans.

Caroline Bourgeois entre au comité exécutif de la Ville de Montréal

La mairesse de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Caroline Bourgeois a fait son entrée au Comité exécutif de la ville de Montréal au poste de Conseillère associée au développement économique responsable des dossiers de l’Est. Elle aura pour tâche d’y défendre spécifiquement les intérêts de l’est de Montréal, une première pour la métropole.

 

Avril

Pluie et verglas : l’ouverture des golfs retardée dans l’Est

Les golfeurs de l’est de la métropole ont dû patienter quelques semaines avant de pouvoir jouer sur les parcours. La pluie abondante et le verglas ont freiné les travaux de préparation sur les terrains de golf et ceux de pratique des deux clubs de l’Est métropolitain, soit le Club de Golf Métropolitain Anjou (CGMA) et le Club de Golf de l’Île de Montréal (CGIM).

La CSPÎ veut une vague d’agrandissements d’école d’ici 2021

Face à un «manque criant d’espace», la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ) espère agrandir, d’ici 2021, neuf établissements de son réseau, dont cinq sont situés dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles. Le président de la CSPÎ, Miville Boudreault, indique que des demandes ont été envoyées au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur pour approuver la tenue de travaux d’agrandissement dans les écoles Le Tournesol, Notre-Dame-de-Fatima, Saint-Marcel, Marc-Aurèle-Fortin et François-La Bernarde.

Des centaines d’élèves marchent pour l’eau potable

Plus de 300 élèves de l’école secondaire Daniel-Johnson et des écoles primaires Saint-Marcel et Sainte-Marguerite-Bourgeois ont marché, ce mercredi 24 avril, afin de recueillir des fonds pour offrir l’accès à l’eau potable à vie à des communautés rurales en Haïti et en Éthiopie. À l’occasion de la marche UNIS pour l’eau, les jeunes participants ont parcouru quatre kilomètres dans Pointe-aux-Trembles, une partie de la distance que des filles parcourent chaque jour dans des pays afin d’aller puiser de l’eau non potable pour leur famille. Pour simuler la véritable expérience, ils ont parcouru le trajet en portant un sac à dos de 30 livres.

 

Mai

Inauguration du premier jardin collectif de Montréal-Est

La Ville de Montréal-Est a inauguré son premier jardin collectif, le 17 juin. Une dizaine d’organismes municipaux, communautaires, privés et publics sont à l’origine de cette initiative visant soutenir le comptoir alimentaire Action Secours Vie d’espoirs et de sensibiliser les participants à une saine consommation alimentaire par l’entremise d’ateliers.

Une jeune Pointelière brille à l’Expo-sciences

Récompensée pour son projet «Le futur de près», la jeune Novalie Chevalier a mérité une bourse d’études de l’Université Sherbrooke lors de la finale québécoise 2019 de la Super Expo-sciences Hydro-Québec. Élève en secondaire 1 au Collège Mont-Royal, la Pointelière de 13 ans a reçu une bourse de 2000$.

BIXI à Pointe-aux-Trembles

À partir du 10 juin, 80 vélos en libre-service BIXI devenaient accessibles à Pointe-aux-Trembles. Les quatre premières stations de l’arrondissement sont devenues graduellement fonctionnelles. Celles-ci étaient situées à la Place du Village, sur le boulevard Saint-Jean-Baptiste à l’intersection de la rue René-Lévesque, et deux sur le boulevard du Tricentenaire, l’une à l’angle de la rue Victoria et l’autre, près de l’intersection de la rue de Montigny.

Une année record pour le Relais pour la vie de l’Est de Montréal

Les participants au Relais pour la vie de l’Est de Montréal ont établi un record lors de la traditionnelle collecte de fonds au profit de la Société canadienne du cancer (SCC). Plus de 180 000$ ont été amassés pour cette 11e édition, doublant l’objectif qui était de 85 000$. L’année précédente, un peu plus de 90 000$ avaient été remis à la SCC. L’événement s’est déroulé du 24 mai 19h, au 25 mai, 7h, à la Chapelle de la Réparation et a attiré 200 participants.

 

Juin

Détérioration de la qualité de l’eau

La qualité de l’eau dans l’Est métropolitain s’est détériorée en 2018 par rapport aux années précédentes, selon un portrait réalisé par le Service de l’environnement et déposé au comité exécutif de la Ville de Montréal le 5 juin. Parmi les 23 stations d’échantillonnage des rives du secteur est de la ville, 14 dénotent une eau «mauvaise». Des six stations indiquant une eau «polluée» sur l’ensemble de l’île, cinq sont situées dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, ce qui n’était le cas que d’une seule en 2017. Dans l’Est, trois sites ont reçu l’approbation QUALO (propice aux usages de contact direct avec l’eau). L’un est situé à Mercier, le deuxième à la frontière entre Mercier et Montréal-Est et le troisième à Pointe-aux-Trembles, près de Montréal-Est. En 2017, on en dénombrait sept, en 2017.

Criminalité : un bilan local positif

Sur les 106 tentatives de meurtre dénombrées sur l’île, aucune ne s’est déroulée à Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est, alors que l’on en déplorait quatre en 2017. Les voies de fait et les vols qualifiés sont également en légère diminution. Par ailleurs, les agressions sexuelles et les fraudes déclarées ont connu une hausse significative à Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est en 2018, selon le bilan annuel du Service de police de la Ville de Montréal, présenté à la mi-juin. Des chiffres qui démontreraient le fruit des efforts de sensibilisation et de prévention davantage qu’une hausse réelle de la criminalité, selon le commandant du poste de quartier 49. Jean-Marc Schanzenbach.

Première édition du Festival voile-aviron

Avec l’arrivée de l’été, l’organisme communautaire Les jeunes marins urbains, sous la direction d’Yves Plante, invitait les Pointeliers ainsi que tous les autres Montréalais à son premier Festival voile-aviron. Du 13 au 21 juillet à la Maison Beaudry, les participants de tous âges ont pu gratuitement s’initier à la navigation et faire des sorties sur le fleuve.

 

Juillet

Le feu vert au terminal de carburant aéroportuaire

Au début juillet, on apprenait que le Conseil des ministres approuvait le projet de terminal pétrolier de Montréal-Est, proposé par la Corporation internationale d’avitaillement de Montréal (CIAM). Malgré les réticences des regroupements écologiques, les travaux débuteront vers 2020 et s’échelonneront sur trois ans. Le projet du consortium de compagnies aériennes, d’une valeur de 150M$, comprend la construction de huit réservoirs sur un premier site en bordure du fleuve, près de l’avenue Richard, et d’un espace de chargement ferroviaire et autoroutier sur un deuxième site à proximité. Un pipeline serait aussi construit sur environ sept kilomètres pour relier les réservoirs au Pipelines Trans-Nord selon les documents du BAPE.

Un conseil d’arrondissement au coucher de soleil

Pour la première fois, Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles tenait son conseil d’arrondissement à l’extérieur, dans le parc Dollard-Morin. Les pieds dans l’herbe et le soleil dans le dos, les élus et citoyens se sont retrouvés dehors pour le dernier conseil avant la pause estivale. Une trentaine de citoyens étaient présents pour cette assemblée. À leur disposition, la mairie avait préparé plusieurs pichets d’eau fruités, des jeux pour les enfants et même du répulsif à moustique.

À la Terrasse éphémère : une première Tablée des Voisins

Une première Tablée des Voisins a eu lieu le  jeudi 4 juillet sur les installations de la Terrasse éphémère, à la place du Village de Pointe-aux-Trembles. Les participants ont pu y consommer leur repas en dégustant des produits de commerçants du quartier. Organisée par l’Association des commerçants et professionnels du Vieux-Pointe-aux-Trembles, environ 300 personnes se sont présentées à la première édition. La présidente de l’Association et initiatrice du projet, Joanne Paiement, était ravie du succès de ce «méga pique-nique».

 

Août

Les citoyens de la Pointe-de-l’Île largement en faveur de la laïcité

Un sondage par appels automatisés, réalisé par la firme Democratik pour le bureau du député Mario Beaulieu le 27 juin dernier,  indique que les citoyens de la circonscription de la Pointe-de-l’Île appuient à 70 % l’interdiction du port de signes religieux pour les fonctionnaires québécois en position d’autorité, comme le prévoit le projet de loi sur la laïcité de l’État adopté par le gouvernement québécois en juin dernier. Quatorze pour cent des répondants ont affirmé être opposés à la mesure, et 15 % se sont déclarés indécis.

Qualité de l’air: une rencontre pour calmer les inquiétudes

Presqu’un an après la publication d’un rapport fort médiatisé dévoilant un taux élevé d’émanations d’arsenic de l’affinerie CCR, les questions environnementales inquiètent toujours les citoyens qui vivent à l’ombre des industries. Les élus ont voulu se faire rassurants en tenant, à la fin août, une nouvelle rencontre citoyenne portant sur la qualité de l’air. Plus d’une centaine de citoyens étaient présents au Centre récréatif Édouard-Rivet pour y entendre un état de la situation livré par des experts de la Ville et de la Direction régionale de la santé publique (DRSP). Selon plusieurs intervenants, bien des questions sont restées sans réponses.

167 M$ pour un centre de transformation des matières organiques à Montréal-Est

Afin de se rapprocher de la cible fixée par Québec en matière de récupération des matières organiques (comprenant entre autres les restants de table et les résidus de jardinage), la Ville de Montréal a signé un contrat de 167 M$ avec le seul soumissionnaire intéressé à construire et à opérer un centre de biométhanisation dans une ancienne carrière située dans un secteur industriel. Le contrat prévoit une dépense totale de près de 130 M$ pour la construction du centre de traitement des matières organiques qui devrait entrer en opération en 2022 à Montréal-Est. Une somme d’environ 37 M$ est également prévue pour permettre à l’entreprise SUEZ Canada d’opérer l’installation pendant cinq ans.

 

Septembre

Un début de saison sans capitaine pour les Rangers de Montréal-Est

Les Rangers de Montréal-Est ont débuté leur saison sans capitaine en titre, une situation n’a pas gêné l’entraîneur Gianni Cantini qui se montrait confiant de voir sa troupe se souder et remporter du succès malgré les trois défaites en quatre matches lors de la présaison.

Un dimanche artistique à Pointe-aux-Trembles

Le quatrième Symposium en art visuel s’est tenu le dimanche 29 septembre à la Place du village. Pour l’occasion l’Imaginarium Poesis proposait une installation interactive questionnant le public sur l’incarnation, la généalogie, la mémoire. Une douzaine d’artistes locaux et professionnels ont exposé leurs œuvres le long du Saint-Laurent. Les Sérénades du belvédère et Nos Regards les artistes d’Œil ouvert ont assuré le volet musical.

Un beau succès pour la navette fluviale reliant l’Est au centre-ville

Avec presque 60 000 passagers cette saison, la navette fluviale mise en place en juin pour relier Pointe-aux-Trembles au Vieux-Port de Montréal a été un succès indéniable. Alors que la navette a effectué son dernier trajet le 29 septembre, des usagers ont confié leurs idées pour bonifier ce type de transport que la ministre déléguée aux Transports. Chantal Rouleau,  ministre déléguée aux Transports, responsable de la métropole et de la région de Montréal et députée de PAT, a qualifié la navette de «vecteur économique, social et environnemental». Elle souhaite étendre les navettes fluviales, «pour repenser l’utilisation du fleuve, pour qu’il transporte aussi des personnes».

La réussite en hausse à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’île

Le taux de réussite des élèves de moins de 20 ans est en hausse pour une cinquième année consécutive à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPI). Le taux de diplomation et de qualification de la cohorte d’élèves ayant commencé leur parcours secondaire en 2011 a atteint 77,4 % en 2017‐2018, une hausse de 2,1 points de pourcentage par rapport à la cohorte précédente et de plus de 14 points en 5 ans, selon les chiffres de la CSPI, basés sur les dernières données publiées par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

 

Octobre

Plage de l’Est : 7,3M$ d’investissement, mais pas de baignade en 2020

Le 1er octobre, le conseil d’arrondissement a annoncé une nouvelle phase d’aménagement de la plage de l’Est, pour un coût de 7,3M$. Une plage de galets, une promenade de béton, une jetée en acier et en bois, un jeu d’eau… sont prévus pour septembre 2020, sur le site de l’ancienne marina Beaudoin, délimité par la rue Bureau, la 94e Avenue et le Saint-Laurent. Le début des travaux était prévu à la mi-octobre. Pour se baigner, il faudra attendre la décontamination du littoral.

Décès de la conseillère montréalestoise Françoise Lachapelle

Françoise Lachapelle, conseillère du district numéro 1 et membre active du conseil municipal de Montréal-Est est décédée le 12 octobre. Née en 1946, madame Lachapelle en était à son deuxième mandat en tant que conseillère municipale. Pour avoir été l’ «épouse de monsieur Roger Lachapelle, conseiller municipal de 1973 à 1985, de 1989 à 2001 et 2006 à 2008, madame Lachapelle connaissait très bien le milieu municipal, avant d’embrasser la politique en son propre nom», avait précisé la Ville dans le communiqué annonçant le décès de l’élue municipale.

Un nouveau visage pour l’école Montmartre

Le 18  octobre, le président de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’île (CSPI) Miville Boudreault, la ministre déléguée aux Transports, responsable de la métropole et de la région de Montréal et députée de PAT de Chantal Rouleau, ainsi que la mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles  Caroline Bourgeois inaugure l’agrandissement de l’école Montmartre. Après plus d’une année de travaux, l’établissement est fin prêt à servir ses 363 élèves. Le projet réalisé au coût de de 7,1M$ comprend un nouveau gymnase, trois classes de maternelle, une bibliothèque, une salle polyvalente et un toit végétalisé pour la mise en place d’un potager. La cour des élèves du préscolaire, les bureaux du personnel, la salle des enseignants ainsi que l’aménagement paysager ont aussi eu le droit à un coup de jeune.

Élections fédérales : Mario Beaulieu réélu haut la main

Aux élections fédérales tenues le 21 octobre 2019, le député sortant du Bloc québécois dans La Pointe-de-l’Île, Mario Beaulieu,  a récolté près d’un vote sur deux, obtenant ainsi plus de 7000 voix, et près de 15 points de pourcentage, de plus qu’à l’élection de 2015. Toutefois, il continuera à être le seul bloquiste de l’île de Montréal qui siègera à la Chambre des communes.

Avec plus de 47% des voix, Mario Beaulieu a récolté plus de 9000 voix de plus que le libéral Jonathan Plamondon. Ève Péclet, députée néodémocrate de 2011 à 2015, Robert Coutu, maire de Montréal-Est et candidat conservateur, ainsi que Franco Fiori du Parti vert ont récolté respectivement 11%, 7% et 3% des voix. M. Coutu, candidat sous la bannière conservatrice n’a pas réussi son le saut sur la scène fédérale. Le taux de participation dans cette circonscription a été de 68,8%.

Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies : 3,2M$ pour abattre 14 000 frênes

L’agrile du frêne continue de faire des ravages dans les boisés de la métropole. Le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies est le plus touché, puisque ce sont plus de 14 000 arbres qui vont disparaître. Le frêne représente près de 25% des arbres du parc, avec plus de 250 hectares. Ingénieur forestier pour la Ville de Montréal, Luc St-Hilaire, assure que les citoyens ne verront pas de grande différence puisque de nouveaux arbres adaptés à cette forêt seront replantés, comme des érables à sucre ou des chênes rouges.

Une tempête automnale fait des dégâts à Pointe-aux-Trembles

Les rafales jusqu’à 100 km/h auront eu raison de quelques arbres et quelques automobilistes pointeliers ont eu droit à de mauvaises surprises. Des abris temporaires ont aussi été détruits. Dix requêtes concernant des arbres déracinés à cause du vent pour le secteur de Pointe-aux-Trembles ont été placées à l’arrondissement. Les pluies de la veille ayant assoupli et fragilisé les sols, facilitant le déracinement des arbres. Plus 30 000 clients Hydro Québec de l’Est métropolitain ont été privés d’électricité souvent pendant plusieurs heures.

 

Novembre

Un manque criant de bénévoles pour transporter les aînés

L’Association bénévole Pointe-aux-Trembles Montréal-Est déplore un manque de forces vives pour accompagner les aînés de Pointe-aux-Trembles et de Montréal-Est à leurs rendez-vous à l’hôpital ou chez les praticiens de santé, à un prix modique. Plus de 40 aînés défavorisés sont sur liste d’attente pour bénéficier du service de transport proposé par cette association. Un service plus qu’utile aux personnes âgées démunies pour se rendre à leurs rendez-vous médicaux, à frais réduits. La population est vieillissante 18 % en 2016, comparativement à 15,3% cinq années plus tôt.

Centre de biométhanisation : les inquiétudes persistent

Le 12 novembre, la Ville de Montréal, porteuse du projet qui lui coûtera 167M$, est venue à Montréal-Est présenter publiquement le projet de centre de biométhanisation qui sera construit sur le site de l’ancienne carrière Demix. Cette usine de traitement des déchets organiques permettrait de transformer 60 000 tonnes de matières organiques. D’ici à 2022, un centre de traitement des déchets organiques par biométhanisation devrait s’implanter à Montréal-Est. Le projet, porté par la ville-centre, veut se rapprocher de la cible de Québec, selon laquelle 60% des matières organiques devraient être récupérées et non enfouies. Mais des inquiétudes de citoyens font surface. Ces matières résiduelles sont envoyées à Joliette (alimentaires) et à Lachute (verts) dans des entreprises privées.

Élection partielle à Montréal-Est : la course au district 1 est lancée

À la suite du décès de Françoise Lachapelle, conseillère de ville pour le district 1, une élection partielle a été lancée à Montréal-Est. Les Montréalestois étaient appelés aux urnes le 15 décembre. Quatre candidats étaient en lice : Alain Dion, Nathalie Lachapelle, Marc Raymond et Christelle Tremblay. C’est, Alain Dion, de retour sur la scène municipale, qui a remporté ce scrutin avec 73 voix. Nathalie Lachapelle a récolté 59 votes; Marc Raymond, 17 et Christelle Tremblay, 2. Le taux de participation a été de 25%.

 

Décembre

De nouvelles mesures pour le déneigement

Durant l’hiver dernier 2018-2019, le déneigement des rues et trottoirs n’a pas été facile. L’arrondissement avait reçu plus de 2 000 plaintes, requêtes, commentaires ou demandes de renseignement. L’administration locale a décidé de faire des ajustements dans ses opérations de déneigement pour la saison 2019-2020. Parmi les mesures annoncées… Les panneaux temporaires sur des bâtons de bois laisseront place à des panneaux orange fixés à même la signalisation existante sur les poteaux. Les environs des écoles seront priorisés dans les opérations. Les zones de déneigement ont également été réévaluées et modifiées, permettant de rapatrier à l’interne une partie du déneigement.

RDP-PAT : 30 hectares pour l’agriculture urbaine d’ici 2030

L’arrondissement, en collaboration avec l’administration centrale, a lancé dans les premiers jours de décembre la première politique d’agriculture urbaine de la métropole. D’ici 2030, 30 hectares (l’équivalent de 37 terrains de football canadien) seront dédiés à la production de fruits et légumes, voire à l’élevage d’animaux. Lors de l’annonce, aucun projet précis n’avait été présenté. La mise en valeur des éléments agricoles patrimoniaux, la diversification des projets citoyens et la création d’un cadre soutenant les initiatives innovantes du secteur privé et institutionnel (serres, jardins communautaires, potagers sur toit) sont au nombre des orientations. L’implantation de poulaillers urbains est envisagée, à condition «d’encadrer les pratiques pour protéger les animaux et la bonne cohabitation du voisinage».

Triple meurtre à Pointe-aux-Trembles: la communauté sous le choc

Le 11 décembre, les corps inanimés de Dahia Khellaf et de ses deux fils de 2 et 4 ans ont été retrouvés par le SPVM. Les policiers s’étaient rendus sur place pour annoncer le décès du père, Nabil Yssaad, 46 ans. Moins de trois jours après le drame qui a secoué la place des Pointeliers, une vingtaine de personnes se sont réunies pour une vigie funèbre afin de rendre un dernier hommage aux trois victimes de ce drame familial. Bougies, peluches et fleurs témoignaient de l’onde de choc subie par le quartier.

Le retour du réaménagement de Notre-Dame Est

Un an après avoir lancé leur bureau de projet pour la modernisation de la rue Notre-Dame est, la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec ont dévoilé une dizaine de jours avant Noël les premières esquisses. L’objectif du projet de modernisation de la rue Notre-Dame Est est de créer un axe à échelle humaine qui miserait sur la verdure, les transports actifs, l’accès au fleuve, le commerce de proximité et un réseau de transport «structurant» dont la forme reste à définir. «Notre-Dame est un élément clé pour le redéveloppement de l’est de Montréal», explique Valérie Plante, mairesse de Montréal, lors du bilan de la première année de travaux de la Déclaration conjointe Ville de Montréal/Québec pour revitaliser l’est de Montréal.

Selon les meilleurs scénarios, il faudra attendre encore bien des années avant de voir ce plan se concrétiser. Mme Plante croit que les travaux pourraient se terminer dans 8 ou 10 ans.

Articles similaires