Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
15:48 15 mai 2020 | mise à jour le: 15 mai 2020 à 15:48 temps de lecture: 3 minutes

CPE Palou la coccinelle : 80 nouvelles places d’ici l’automne 2021

CPE Palou la coccinelle : 80 nouvelles places d’ici l’automne 2021

Devant une demande qui ne cesse de croître, le Centre de petite enfance (CPE) Palou la coccinelle va devoir s’agrandir. Ayant reçu l’appui de plus de 650 citoyens, d’organismes et de l’arrondissement, il devrait, à l’automne 2021, être capable de recevoir 80 nouveaux enfants.

Lors du dernier conseil d’arrondissement, un avis de motion a été passé en soutien à l’agrandissement du CPE. Une consultation publique écrite doit se tenir jusqu’au 28 mai afin de présenter le projet aux citoyens et de recevoir leurs commentaires.

Cette décision tombe à pic pour Stéphane Laroche, directeur du CPE Palou la coccinelle. D’autant que les places dans cet établissement de garde sont octroyées par le ministère des Familles depuis 2014 : c’est un changement de garde du gouvernement qui est venu entre autres retarder le processus.

« Nous avons au moins 300 noms d’enfants sur liste d’attente », précise M. Laroche. Ce nouveau lieu permettra d’accueillir 80 enfants, dont 20 poupons et « permettra de répondre aux demandes d’autres familles ». Car actuellement, le CPE accueille principalement les fratries, et respecte un protocole d’intégration d’enfants issus de familles vulnérables.

Attirer de nouvelles familles

Pour le processus de décision, la « loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance » fait foi. Il s’agit, selon Caroline Bourgeois, mairesse de l’arrondissement, « de faciliter les choses, de rendre la procédure plus courte pour permettre une construction plus rapidement car les besoins sont là ». Cette loi permet notamment de ne pas tenir de référendum. « On a perdu assez de temps », note-t-elle.

Mme Bourgeois pense que, « ce projet est bénéfique pour le secteur du bout de l’île et améliorera l’enjeu de rétention des familles dans l’arrondissement ». En plus de garder ses citoyens, l’élue pense que cela « pourrait être un facteur pour attirer de nouvelles familles dans l’arrondissement ».

Depuis plusieurs années, le nombre de familles attirées par l’arrondissement augmente. Selon le dernier recensement de la population en 2016, Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles ne compte pas moins de 29 835 familles, contre 29 320 en 2011.

Le projet en bref

Agrandissement
L’agrandissement sera implanté à proximité bâtiment actuel situé à l’intersection de Notre-Dame et Raoul-Jobin. Ce seront 613m² supplémentaires qui devraient voir le jour à l’automne 2021. Au final, le CPE bénéficiera d’environ 1198 m² de plancher. La Corporation Mainbourg est le maître d’œuvre du projet.

Espaces extérieurs
Outre le bâtiment, trois nouveaux espaces extérieurs sécurisés et arborés sont au programme pour l’amusement des enfants. Une clôture ainsi que des haies masqueront le vis-à-vis, des supports à vélo seront installés et quatre places de stationnement verront le jour.

Articles similaires