Soutenez

Contrôle animalier: RDP-PAT ne renouvellera pas son contrat avec Le Berger Blanc

La SPCA Lanaudière Basses-Laurentides opérera à RDP-PAT dès 2022. Photo: Archives/Métro Média

Dès 2022, la SPCA Lanaudière Basses-Laurentides sera le nouveau gestionnaire du contrôle animalier à Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles. L’arrondissement met ainsi un terme à plus de vingt années de contrat avec Le Berger blanc.

Le conseil d’arrondissement a annoncé l’octroi d’un contrat d’un an de 265 000$ à la SPCA Lanaudière Basses-Laurentides pour l’ensemble de la gestion animale sur son territoire. L’OBNL prendra également la relève du volet capture, stérilisation, relâche et maintien des chats errants (CSRM), qui était assurée par la SPCA de Montréal.

«Je suis vraiment contente […]. C’est important pour nous que les citoyens aient confiance en leur service animalier», soutient la mairesse d’arrondissement, Caroline Bourgeois.

Ainsi, le contrat avec la fourrière Le Berger blanc, qui arrive à échéance à la fin de 2021, ne sera pas renouvelé. Le refuge animalier s’occupait de la gestion animalière dans l’arrondissement depuis 1994.

Contacté par Métro mercredi, Pierre Couture, président du Berger blanc, affirme ne pas avoir été informé de la nouvelle par l’arrondissement. «Tout ce que je peux vous dire, c’est que c’est un peu cavalier après 20 ans de service. Je ne comprends pas, mais c’est un nouveau conseil, une nouvelle façon de penser», a-t-il laissé tomber.

Vision commune

Caroline Bourgeois indique toutefois que la nouvelle entente est «un contrat avec la SPCA Lanaudière, et pas contre le Berger blanc». Elle soutient que la mission et la vision de la SPCA s’approchent le plus de celle de l’arrondissement et des citoyens.

En 2011, l’émission Enquête avait révélé que des animaux avaient subi certains mauvais traitements dans les installations du Berger Blanc.

En 2019, l’arrondissement RDP-PAT avait d’ailleurs affirmé renouveler son contrat avec la fourrière faute de soumissionnaires et qu’un «suivi serré» était fait avec l’organisme pour que ces actes ne se reproduisent pas.

Gain de service

Avant d’arrêter son choix sur un OBNL de Lanaudière, l’arrondissement RDP-PAT avait d’abord approché la SPCA Montréal pour la gestion du contrôle animalier. Or, l’organisme n’aurait toujours pas la capacité d’offrir sur le territoire de RDP-PAT.

Bien que l’organisme choisi soit situé à l’extérieur de l’île, la mairesse croit que ce nouveau contrat offrira ce qui représente un «gain de service», car l’OBNL se déplacera directement chez les gens pour récupérer les animaux perdus. Pour le retour à domicile des animaux retrouvés, les citoyens pourront bénéficier gratuitement d’un point de chute dans l’arrondissement qui sera déterminé prochainement. La SPCA retournera également les animaux à domicile, moyennant des frais de 40$.

Ce nouveau contrat réjouit également Suzanne Décarie, ex-conseillère de Ville du district Pointe-aux-Trembles, qui a travaillé plusieurs années pour que la SPCA gère le contrôle animalier à PAT. Selon l’ex-élue, «le service du Berger blanc n’est pas ce qu’on aurait attendu».

Faisant écho aux propos de la mairesse, elle espère que le nouveau service instaure une nouvelle confiance chez les citoyens. À son avis, peu importe la qualité des services rendus au Berger Blanc, «les citoyens ont encore une grande amertume concernant les actes révélés en 2011.»


Pour plus d’information

Pour plus d’information sur le nouveau service, consulter le site de l’arrondissement.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.