Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Le CCU de Montréal-Est remodelé pour être plus «transparent»

Photo: Archives, Métro Média

Encore une fois, le conseil municipal a modifié la composition du comité consultatif d’urbanisme (CCU) de Montréal-Est. Le droit de vote sera dorénavant réservé aux membres citoyens, une décision motivée par un souci de transparence, selon la mairesse Anne St-Laurent.

Le conseil a adopté à l’unanimité le 19 janvier un règlement modifiant la composition du CCU, qui sera dorénavant composé de huit membres plutôt que sept. Un élu supplémentaire, en l’occurrence le conseiller Yan Major, siégera aux côtés de la mairesse et des six membres citoyens.

Or, les élus n’auront dorénavant plus droit de vote au sein du comité. Une décision s’expliquant par un désir de «transparence», selon la mairesse Anne St-Laurent.

«[Les élus] pouvaient voter deux fois: au CCU, et ensuite au conseil. […] C’est vraiment un comité consultatif citoyen. Les élus n’ont pas d’affaire à intervenir», soutient-elle, ajoutant que le rôle des élus doit se limiter à «voir les projets» et à donner les orientations du conseil au sein du comité.

Multiples changements

Il s’agit d’un nouveau changement de cap concernant la composition du CCU, qui était formé initialement du maire et d’un conseiller à titre d’élus. Un troisième élu y a été ajouté en juin 2020, à la demande de l’opposition de l’époque, pour permettre «un équilibre politique».

Nouveau changement en juillet 2021: stipulant que le conseil était trop politisé, l’opposition de l’époque avait demandé d’en retirer tous les conseillers, et que le maire soit le seul élu y siégeant.

Pour sa part, l’équipe Coutu avait alors déploré la perte de conseillers au sein du comité.

Bien qu’il indique avoir «questionné» les conseillers de la majorité concernant les motivations de ce nouveau changement de cap, le conseiller Jean-Paul Dahm indique être en faveur de l’ajout d’un élu au comité, conformément à la position adoptée par l’équipe Coutu l’an passé. «Si c’est bon pour les citoyens, je vais voter pour.»

Plus de transparence demandée au sujet des nominations

Les élus de l’équipe Coutu, Jean-Paul Dahm et Robert Schloesser, ont cependant voté contre les nominations de membres citoyens au CCU, à la Commission des loisirs, des sports et de la culture ainsi qu’à la Commission de circulation.

Évoquant un désir de transparence, M. Dahm affirme avoir demandé plus de précisions sur le processus et les critères de sélection de ces derniers, sans avoir de réponse. «On n’a rien contre les individus, mais on voulait savoir comment ces choix-là avaient été faits», dénonce le conseiller.

Pour sa part, Anne St-Laurent croit au contraire que «[les élus de l’opposition] ont participé aux rencontres, vu tous les noms, et qu’ils ont eu l’opportunité» de s’exprimer. «Ils ont manifesté ce qu’ils avaient à dire, ils l’ont dit dans la rencontre plénière. Mais l’opposition n’est pas majoritaire. Les élus majoritaires ont voté autrement, c’est tout.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet