Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Gestes à caractère sexuel: des victimes potentielles d’une ex-famille d’accueil recherchées 

Photo: SPVM (Montage Métro)

Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) croient qu’une ancienne famille d’accueil du secteur de Montréal-Est accusée de gestes à caractère sexuel commis dans les années 1980 pourrait avoir fait d’autres victimes. 

Yvon Guernon et Lilianne Liboiron, ainsi qu’une personne d’âge mineur au moment des faits, ont comparu au palais de justice de Montréal le 23 décembre pour répondre à des accusations de grossière indécence, d’agression sexuelle et de contact sexuel. Le dossier concerne une autre personne mineure qui a été hébergée dans leur résidence à compter de 1980. Selon les policiers, la victime alléguée dans cette affaire aurait subi des gestes à caractère sexuel de la part des trois coaccusés pendant plusieurs années. 

Comme Yvon Guernon a été reconnu coupable en 1992 d’attentats à la pudeur commis en 1966 contre des filles d’âge mineur qui étaient hébergées dans sa famille d’accueil et que d’autres enfants sont passés par cette résidence au fil des ans, les enquêteurs sollicitent la population pour retrouver d’autres victimes potentielles. 

Toute personne ayant été victime ou témoin d’actes répréhensibles de la part d’un ou de plusieurs des coaccusés est invitée à se rendre à son poste de quartier ou à communiquer directement avec les enquêteurs de la Section des agressions sexuelles au 514 280-8502. Des informations peuvent aussi être transmises de manière anonyme en contactant Info-Crime Montréal, au 514 393-1133. 

Le couple de coaccusés reviendra devant le juge le 14 février. Quant à la personne d’âge mineure au moment des faits, elle comparaitra devant la Chambre de la jeunesse de la Cour du Québec à une date encore à déterminer.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet