Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

REM de l’Est: une assemblée publique dans la Pointe-de-l’Île

Photo: Gracieuseté, CDPQ Infra

Alors que le projet du REM suscite les passions dans l’est de Montréal, le député fédéral de La Pointe-de-l’Île, Mario Beaulieu, invite les citoyens de sa circonscription à une assemblée publique le 11 avril. L’objectif? Susciter le débat et présenter les différents points de vue sur la question.

«Je veux surtout qu’il y ait un réel débat public sur cet enjeu-là, que les gens puissent avoir le plus d’information possible sur les différents points de vue, et qu’il y ait un débat constructif», soutient Mario Beaulieu, dans un entretien téléphonique avec Métro.

La rencontre aura lieu au Centre Roussin de Pointe-aux-Trembles et sur Zoom, de 19h à 21h. Il est prévu qu’il y ait de courtes présentations de panélistes ayant des opinions divergentes sur le REM ainsi qu’une période de questions.

Pour M. Beaulieu, la question du transport collectif est un «enjeu majeur» dans la Pointe-de-l’Île, et les besoins en la matière sont importants, surtout «plus à l’est» de l’île où il n’y a pas de métro. Sans se prononcer pour ou contre le projet de CDPQ Infra, il croit toutefois qu’un projet structurant de cette ampleur se doit d’avoir une acceptabilité sociale.

Panélistes aux opinions divergentes

Le directeur général de la CDC de la Pointe, Jonathan Roy, le président du Collectif en environnement de Mercier-Est (CEM-E), Raymond Moquin, et François Pépin, membre du C.A. de Trajectoire Québec, feront partie des panélistes. La députée de Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, sera également présente à l’événement.

Jonathan Roy espère que la soirée sera l’occasion d’offrir des réponses aux «questions légitimes» des citoyens. «Par contre, j’aimerais qu’on prenne en compte les points forts du projet, notamment au niveau de l’environnement et de la mobilité urbaine. C’est une belle occasion d’améliorer considérablement le développement du quartier […] en termes de services, d’accès, de mobilité et de logement.»

À l’autre bout du spectre, Daniel Chartier, vice-président du CEM-E, croit que la rencontre permettra à son organisation de «déconstruire» ce projet «vicié» qui «a tellement de défauts».

«L’idée, c’est de semer le doute chez les gens, surtout de Pointe-aux-Trembles, qu’ils examinent les enjeux de transport collectif à l’interne, l’urbanité, le financement […]. Le REM est une immense illusion à tous les points de vue, même au niveau des gaz à effet de serre», croit-il.

Inscriptions obligatoires

Les inscriptions pour l’événement sont obligatoires. Les résidents de La Pointe-de-l’Île peuvent renvoyer par la poste un bulletin parlementaire envoyé par le bureau du député, s’inscrire en ligne ou appeler au bureau de M. Beaulieu, au 514 645-0101.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet