Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Le gymnase Danyk Sauvé nommé en honneur du «guerrier»

La famille de Danyk Sauvé et sa plaque. Photo: Coralie Hodgson/Métro

La mémoire du jeune Danyk Sauvé est dorénavant immortalisée à l’école Félix-Leclerc. Le nouveau gymnase baptisé en son nom permettra aux générations futures de connaître un peu le jeune « guerrier » qui a combattu une tumeur au cerveau, et de s’assurer qu’il «ne sera jamais oublié».

«Quand on perd un enfant, la chose qu’on ne veut pas, c’est qu’il soit oublié. Je pense qu’avec le gymnase, il va être dans le cœur de tout le monde», a affirmé avec émotion sa mère Valérie Henrichon, lors de l’inauguration du gymnase, le 3 mai.

Quelques membres de la famille et du personnel scolaire de l’école primaire Félix-Leclerc étaient réunis, plusieurs portant le chandail numéro 34 en l’honneur du jeune hockeyeur.

Le directeur de l’école, Étienne Soucy, a expliqué que la complétion des travaux faits dans le gymnase était l’occasion d’honorer la mémoire de Danyk, «un honneur de pouvoir nommer un lieu au nom d’un élève qui a été signifiant pour l’ensemble de l’équipe-école», a-t-il affirmé.

Le choix du gymnase n’était par ailleurs pas anodin pour commémorer le jeune amateur de sport et passionné de hockey.

«On est vraiment touchés. Le gymnase, je pense que c’était le deuxième endroit où il était le plus heureux au monde. C’était la patinoire, et puis le gymnase», a dit Valérie Henrichon, la voix brisée. «C’est un gros honneur (…) de savoir qu’au travers des années, il ne sera jamais oublié», a ajouté son père, Maxime Sauvé.

Un hommage «au guerrier»

La cérémonie se tenait près de quatre ans après que le jeune Danyk Sauvé ait été emporté par une tumeur au cerveau à seulement 13 ans. Ses parents se sont remémoré du soutien offert au sein de la communauté et de l’école durant sa maladie, que ce soit par de multiples gestes d’appui ou par des collectes de fonds.

Isabelle Beaudoin, qui a été la professeure de Danyk en 6e année, s’est souvenue de lui comme d’un jeune fier, qui souhaitait plus que tout «continuer d’aller à l’école», faire du sport, et ne pas être traité différemment malgré la maladie.

«Danyk avait une personnalité remarquable, par son humour et sa joie de vivre. En classe, il était non seulement le complice de ses profs, mais aussi l’ami tant apprécié de ses pairs».

Une plaque au nom de Danyk Sauvé sera par ailleurs apposée à l’entrée du gymnase.

Celle-ci comporte une photo du jeune athlète en habits de hockey et l’apposition «le guerrier», un surnom que s’est valu le jeune homme qui n’a «jamais baissé les bras», et dont le hockeyeur du même surnom, Brendan Gallagher était le «joueur fétiche», explique Isabelle Beaudoin.

Les honneurs pour Danyk pourraient continuer. En terminant la cérémonie, Étienne Soucy a indiqué qu’il aimerait amener au conseil d’école une proposition pour créer une bourse de nom de Danyk Sauvé pour les élèves s’étant distingués au niveau du sport.

Un nouveau gymnase

Le nouveau gymnase comporte un nouveau plancher. L’éclairage et l’insonorisation ont été changés. Des cordes et des cadres à grimper, ainsi qu’un mur d’escalade ont été aménagés.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet